Le 1er juillet à Montréal

Que voit-on le plus dans les rues de Montréal un 1er juillet…

Des matelas! Dans la rue, sur le toit des voitures, à vélo, portés à 4 ou seul à bouts de bras… parce que le 1er juillet à Montréal, on déménage! Non pardon,  TOUT LE MONDE déménage cette journée-là.

L’article pourrait commencer ainsi, « Il était une fois, dans un petit village niché au bord du St Laurent, qui avait pour tradition de changer de maison chaque premier jour du 7ième mois… »

La première question qui vous vient en tête, j’imagine, c’est un « Ah oui, tiens, mais pourquoi? »

C’est avant tout une histoire de bail. À l’origine, la coutume était de déménager une fois les dernières neiges disparues, au printemps, le 1er mai. Cette tradition débuta  au XVIIIe siècle. Puis la Régie du logement est apparue et a changé de date pour le 1er juillet évitant ainsi aux familles de transférer les enfants d’une école à l’autre en cours d’année.Moi qui espérait tomber sur une histoire rocambolesque qui expliquerait le pourquoi de cette folle journée… Finalement, personne n’a imaginé faire ça autrement, chacun dans son coin, quelque soit le jour! Donc, si vous arrivez à Montréal le 5 mars, vous signerez un bail allant jusqu’au 30 juin, pour signer ensuite, un nouveau bail pour 1 an. Simple, non?

La première fois que l’on assiste à un 1er juillet à Montréal, on s’en souvient! « Mais pourquoi font-ils TOUS ça en même temps?! » Parce qu’il faut savoir que c’est environ 200 000 à 250 000 ménages qui transporteront leur matelas cette journée là!

Laissez-moi vous brosser la scène:

D’abord, le camion de déménagement, impossible d’en trouver un dans les 3 mois précédant le déménagement, les prix s’envolent pour une location de quelques heures seulement. Parce que oui, le camion sera loué par d’autres, deux à trois fois dans la journée. Il n’est pas rare de voir le stock déposé sur le trottoir de la nouvelle habitation parce que le camion est attendu ailleurs pour débuter un nouveau déménagement!

IMG_7324

Faute de camion, les montréalais ont inventé d’autres moyens de transport:

– il y a d’abord le métro: il est tout à fait normal de voyager à côté d’une lampe et d’un carton de livres ce jour-là.

– il y a aussi le vélo: amusant, écolo et surtout moins cher, une 540838_10150987037142235_1573701546_npetite entreprise s’est lancée dans ce projet en 2013.

-certains l’ont déjà fait en taxi, à pieds, et pour ma part, j’ai déjà eu le chance de le faire en décapotable pour des amis. Quand je vous dis que plus aucun camion n’est disponible…

 

Il y aussi tout l’aspect logistique de la chose: les rues de Montréal sont bloquées, bondées de camions et voitures bardées, les meubles envahissent les trottoirs, et les gentils amis qu’on aura réussi à solliciter pour la matinée (ben oui, un autre déménagement est prévu l’après-midi _ vous suivez ou pas là?) vont et viennent d’un escalier en colimaçon, à l’autre.

IMG_7327

Une fois dans le nouvel habitat, il s’agit d’être organisé et de bien briefer nos « déménageurs » d’un jour: notre stock doit bien être déposé dans la partie salon, quand les anciens locataires vident leur stocks en simultané du côté chambre. Je me prends à imaginer le nombre de cartons échangés, de rencontres insolites, d’échanges de numéros que cette seule journée  a pu parfois provoquer…

 

Mais le meilleur, c’est l’année où, on ne déménage pas. Montréal devient alors une immense chasse aux trésors! Des cadres, des chaises, de la vaisselle, de la porcelaine, des tables, des jouets, des livres, des casseroles, des bibelots, des canapés, des meubles Tv, des Tv, des étagères, des armoires, des commodes, des….habitations entières se retrouvent sur le trottoir à disposition des premiers venus _ parfois même avec un petit mot. Et c’est alors qu’entre deux camions de déménagement, ce sont les camionnettes et remorques de chineurs aguerris qui entrent en scène.

IMG_7335

 

Attention cependant, quelques règles s’appliquent:

-jamais JAMAIS, oh grand JAMAIS tu ne récupèreras un matelas, chaise rembourrée, canapé ou tout autre élément fait et recouvert de tissus. Les puces sont, elles aussi, bien en place dans les rues de la ville en cette journée!

-attention à ne pas dévaliser tes nouveaux voisins, ce que tu vois sur le trottoir n’est peut-être pas à donner…

-veille à ne pas transformer ton appart en dépôt-vente, tout nouvel arrivant dans ta déco devra être relooké rapidement! Ce dernier point je l’avoue, est surtout un rappel pour moi…

 

Enfin, il faut que je vous parle des coups marketing de fou que les marques font ici en ce 1ier juillet! Distribution de cartons, de bouffe, services… il y a de tout!

  • IKEA fait une distribution de cartons à la Place des Arts la veille au soir,
  • David’s Tea propose du thé glacé gratuit le 1er juillet
  • Pizza Pizza offre des pizzas gratuites pour toi et ta gagne d’amis
  • Coca-Cola débarque en ville avec sa brigade du bonheur
  • Le camion Nutella distribue des gaufres au chocolat…

ikea

Image2

 

Une mention spéciale pour l’entreprise Meubles Léon, qui a organisé un stunt Offrez-vous l’irremplaçable pour suggérer aux Montréalais de s’acheter de nouveaux meubles. Pour l’occasion, des bons de réduction en 3D ont été créés et posés de façon à encadrer les meubles et objets abandonnés. Les passants pouvaient alors prendre une photo de l’un des bons de réduction 3D dans la rue pour créer leur propre bon numérique et obtenir un rabais en magasin.

IMG_3437[6][1][2]IMG_3859[7][2][2]

 

Rendez-vous l’année prochaine!

 

2 commentaires sur « Le 1er juillet à Montréal »

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s