Arrivée d’une nouvelle poule…

 

Il faut faire très attention lorsqu’on introduit une poule dans une volée. On ne peut pas se contenter de la lâcher bêtement au milieu de celles qui sont déjà là, car celles-ci verraient en la nouvelle venue, un envahisseur. La bonne façon de procéder, c’est d’introduire subrepticement le nouveau volatile dans le poulailler en pleine nuit, quand les autres dorment. De la jucher sur un perchoir à leurs côtés, puis de s’éloigner sur la pointe des pieds.

Le matin, au réveil, la nouvelle poule passera inaperçue, ses comparses se diront juste : « elle doit être là depuis toujours puisque je ne l’ai pas vue arriver». L’argument décisif de toute l’affaire, c’est qu’en s’éveillant au sein de la volée, la nouvelle elle-même ne se souvient pas qu’elle est nouvelle ; elle se dit juste : « je dois être là depuis toujours puisque… ».

 

Cette anecdote découverte au cours de la lecture de Mange, prie, aime d’Élisabeth Gilbert (que j’ai littéralement redécouvert bien que déjà lu il y a quelques années, je vous le re-recommande!) a retenu mon attention. Je trouve cette histoire particulièrement drôle, pleine de bon sens et finalement tellement… simple!

Quelques jours après la lecture de ce passage, l’histoire me trottait encore en tête… Puis j’ai fait le parallèle avec mon arrivée à Montréal. Je me suis aperçue que j’avais sans le savoir, abordé ma nouvelle vie en Amérique du Nord, à la manière…  d’une nouvelle poule dans un poulailler!

 

Arrivée d’une nouvelle poule

Pour toute nouvelle arrivée de poule, les avis divergent! Certains éleveur recommandent de laisser les poulettes fraîchement adoptées, enfermées quelques jours dans le poulailler afin qu’elles s’habituent à leur nouveau lieu de vie. D’autre à l’inverse, recommandent de libérer les poules directement dans leur poulailler dès l’arrivée, avec eau et nourriture à disposition. Elles commenceront déjà ainsi à s’imprégner de l’endroit, et se l’approprier.

J’ai opté pour la seconde option!

Mes premières journées, je les ai passées à me promener dans les rues alentours de mon appart, tranquillement, à pieds ou en bus, dans un rayon chaque fois étudié pour ne pas tout découvrir trop vite et me donner un but chaque jour _ je commençais une longue période de recherche de travail dans un nouveau pays, et je n’avais alors aucune idée du temps que cela prendrait pour retrouver un semblant de « quotidien ». L’appart en soi était des plus inhospitaliers ! Blanc, grand et vide. 1 table, 4 assiettes et ustensiles, 1 casserole, 1 chat, 1 ordinateur, 2 valises de fringues (mais j’avais bien eau et nourriture à disposition, ouf!). C’est à ce moment charnière que sont entrés dans ma vie: Pinterest et Dollorama. Alléluia!!!

 

La poule cherche à s’intégrer

Il existe quelques petites astuces pour faciliter la vie et réussir au mieux une éventuelle nouvelle cohabitation. Les poules vivant en groupe hiérarchisé, il est important d’en tenir compte pour éviter toute sorte de problèmes : picage, rejet, affrontements etc…

Tout comme une nouvelle poule, je savais que je n’étais pas attendue dans ce nouveau pays et qu’il était de mon devoir de me faire une place toute seule, tranquillement, et peu à peu, m’installer dans ce poulailler étranger.

J’ai alors accepté de faire un stage non-rémunéré pour observer de plus près le monde du travail ; puis différentes actions de bénévolat, pour mieux comprendre la culture et les valeurs québécoises. Et les choses se sont mises en place ensuite, tout simplement.

Juchés sur notre perchoir, au 7e étage, nous nous sommes réveillés chaque matin toujours plus installés que la veille au soir.

 

La poule et le groupe

Dans le cas d’introduction de nouvelles poules, la notion de hiérarchie est très importante. Le groupe constitué fonctionnait déjà dans un ordre social bien défini qui se retrouve mis en cause avec l’arrivée de nouveaux sujets. C’est pourquoi tant de propriétaires de poules se retrouvent confrontés à des problèmes de cohabitation avec ces nouveaux arrivants. 

Au travail par exemple, lorsque vous débarquez dans un nouveau job, la technique de la poule peut s’avérer utile et vous évitez de faire des impairs. Se poser sur son perchoir au même titre que les autres et prendre le temps d’observer les gens qui vous entourent, les habitudes et la culture d’entreprise, peut vous permettre d’en apprendre beaucoup sur les manières d’être et de vous comporter par la suite. Et lorsque nos collègues vous disent « on dirait que tu as toujours été là » _ finalement, ça revient à notre histoire de poule qui se dit au petit matin « elle doit être là depuis toujours puisque je ne l’ai pas vue arriver».

Je vous ai raconté que j’avais poussé l’exercice jusqu’à me déguiser en Ketchup à peine 7 jours après mon arrivée dans l’entreprise à l’occasion d’Halloween?! Il valait mieux entrer dans la danse plutôt que de se faire repérer en étant la seule non déguisé ; pour l’ego, on verra plus tard ! J’ai appris bien des années après (je suis en effet toujours dans cette même entreprise) que mes collègues m’avaient trouvé plutôt audacieuse de me prêter à ce point au jeu.

 

La poule trouve sa place

Il existe également un rituel de hiérarchie qui consistent à des « danses » caractéristiques de la part des anciennes. Il est important de ne pas intervenir, car il s’agit là d’un moyen de communication propre à l’espèce, destiné à faire connaître la place de chacun. On ne parle pas ici de picages mais bien de comportements spécifiques qui peuvent donner lieu a des affrontements frontaux mais sans réelle agressivité.

La stratégie de la poule peut parfois mener à des situations cocasses! J’en ai fait l’expérience lors du premier événement de White Yoga organisé par Lolë à Montréal en 2011. Plus de 1 000 personnes s’étaient réunies au pied de la Tour Olympique à Montréal, toutes vêtues de blanc, pour assister à un cours de yoga en direct. À l’époque, je n’avais jamais fait de yoga, c’était mon premier été à Montréal et je n’avais pas encore à proprement parlé d’amis. Je m’y suis donc rendue seule, et habillée en blanc _ comme tout le monde. La plupart des tapis était déjà occupé lorsque je suis arrivée sur les lieux, je me suis donc glissée vers le seule tapis restant, au premier rang de la scène, incognito. Je regardais autour de moi les bandes de copines, les mères et leur fille, et imitais mes voisines entre deux positions de yoga.

À mon réveil le lendemain, mon Facebook explosait de Like ! J’ai alors découvert ma photo en Une de l’événement _ photo reprise depuis sur la plupart des supports de communication de la marque. Tellement concentrée à imiter mes voisines de tapis, il semble que j’ai été totalement absorbé par l’atmosphère du moment. Les commentaires anonymes sous ma photo parlaient « d’une grande sérénité et d’une grande maitrise du yoga» _ moi qui faisais du yoga pour la première fois de ma vie !

 

 

 

La poule, règles à adopter…

Toute comme la poule qui intègre un nouveau poulailler, il est important de savoir comment se comporter et mettre toutes les chances de notre côté dans certaines situations. La stratégie de la poule se résume à de vieux enseignements, des conseils sages valables encore de nos jours:

  • Observation
  • Écoute
  • Imitation

 

À l’opposé du paon, qui fait sa parade et cherche à se faire remarquer, se fondre dans la masse, et faire sa place tranquillement est une stratégie efficace. Soyez prudent avec la première impression que vous laissez autour de vous, vous ne pourrez JAMAIS revenir en arrière.

Alors installez-vous sur votre perchoir et démarquez-vous… mais seulement après!

 

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s