Possédez peu, mais le meilleur de tout! 1ière partie

Il y a des livres sur lesquels on tombe par hasard, qu’on découvre sans trop savoir à quoi s’attendre, parce que le titre ou la couverture nous ont interpelé. Et ce sont souvent ces livres qui nous marquent, parce qu’au moment où on les saisit, ils nous « parlent »! Je pourrais vous en citer quelques-un qui ont eu cet effet là sur moi, je pense au Why café, Mange, prie, aime ou encore Miracle morning… pas de hasard, le timing était bon pour chacun! C’est ce qui s’est passé avec la découverte de  L’art de la simplicité de Dominique Loreau.

Ce petit livre blanc, pousse le lecteur à se remettre en question sur…TOUT! De notre manière d’appréhender notre intérieur,  à notre façon de « posséder » les choses, jusqu’à l’attention que l’on porte à notre allure, notre corps, notre santé. Inspirée de son expérience personnelle au Japon, Dominique Loreau passe en revue notre habitat, mais aussi notre relation aux autres, à notre corps, notre mental, notre être…

Selon elle, « (…) L’idéal serait de ne posséder que le strict nécessaire tout en vivant dans un endroit de rêve, un intérieur irréprochable et un corps travaillé, souple et soigné ; et aussi d’être totalement indépendant. Alors l’esprit pourrait rester libre et ouvert à tout ce qu’il n’a pas encore découvert ». 

Et elle nous questionne:

  • L’attachement au passé doit-il envahir le futur? Rendre statique (scléroser) le présent?
  • Qu’est ce qui complique ma vie? Est-ce que ça en vaut la peine?
  • Quand suis-je la plus heureuse? Est-ce que le fait d’avoir est plus important que le fait d’être?
  • Jusqu’à quel point puis-je me contenter de peu?

 

Mais surtout, comment peut-on recevoir si l’on ne fait pas de la place d’abord?

À coup de listes, de conseils et d’astuces, l’auteur nous coach pour faire « peau neuve »! Suivez-moi, on commence par la maison, morceaux choisis….

 

LA MAISON

maison

 

  1. Ne soyez pas possédée

Ce n’est pas nous qui possédons les choses, ce sont les choses qui nous possèdent. Ce qui compte est de savoir ce que l’on attend de sa propre vie : savoir ce que l’on aimerait lire, les films que l’on voudrait voir, les endroits qui nous apportent une joie profonde…

Un tube de rouge à lèvres, une pièce d’identité, un billet de banque suffisent dans un sac à main. Si vous n’avez qu’une seule lime à ongle, vous saurez toujours où la trouver.

« Un homme est riche des choses dont il peut se passer », Henry David Thoreau

 

››› Et vous, sauriez-vous citer, spontanément et sans hésitation,  un titre de film, de roman et un endroit en particulier?! Et le tout, en ayant UNIQUEMENT un rouge à lèvres dans votre sac?! Je ne sais pas vous, mais je me rends compte qu’il est plus facile de « posséder » des choses (qui encombrent nos sacs) que d’avoir de vrais envies de livre, film ou autres endroits préférés. Avez-vous remarqué le silence qui suit souvent la question: qu’est-ce que tu lis en ce moment?…

 

 2. La maison doit être l’anti-stress de la ville

Chérissez-la, nettoyez-la, et habitez-la avec respect, cela dans le but de servir à protéger votre trésor le plus précieux : vous-même. Le corps abrite l’esprit comme la maison abrite le corps; notre esprit doit être libéré pour pouvoir se développer.

Chacune de nos possessions doit nous rappeler que nous n’avons besoin de rien d’autre qu’elle, et que c’est son utilité qui la rend si précieuse; sans elle, nous ne pourrions « fonctionner » normalement.

Psychologiquement, une pièce meublée de vide appelle la lumière et toutes sortes d’influences bénéfiques à venir la remplir. Le moindre objet devient un objet d’art et chaque minute un moment précieux.  Un espace vide offre à ses occupants le sentiment qu’ils ont le contrôle de leur existence, parce qu’ils ne sont pas possédés, ce qui leur apporte un surcroit de confort et de satisfaction.

La maison ne doit pas être une cause de soucis, un travail supplémentaire, un poids à porter ou un fardeau. Elle devrait au contraire nous ressourcer.

Le mot anglais clutter qui veut dire « encombrement, fouillis, désordre » vient du mot clog qui signifie « caillot ». De même qu’un caillot peut perturber la circulation sanguine, le désordre bloque le bon fonctionnement d’un intérieur.

Les objets sont les récipients de nos émotions et devraient donc nous apporter autant de plaisir que d’utilité. Faites un tri et rejetez tout ce qui est laid, déplacé. Les objets envoient des ondes négatives et affectent notre bien-être autant que la pollution sonore ou la mauvaise nourriture. Promettez-vous de ne garder que ce que vous adorez. Ne laissez ni la médiocrité ni le passé envahir votre univers. Possédez peu, mais le meilleur de tout.

 

››› C’est après ce paragraphe que sans plus attendre, j’ai supprimé quelques « caillots » qui avaient résisté à ma première session ménage suite à la mise en pratique de la méthode Marie Kondo (article par ici pour les petits nouveaux _ Bienvenue). Pas la peine de chercher très loin, regardez autour de vous, les « caillots » vous sauteront rapidement aux yeux.

Petite liste de ce dont vous pouvez vous débarrasser sans hésitation: rouleaux de papier cadeaux abîmés, guirlandes de Noël cassée, vieux magazines, boites de CD ayant désertées, coupons rabais expirés, vieux oreillers jaunis, pots vides et boites de rangements, sacs en plastique/papier, bougies consumées, multiples pinceaux à maquillage, t-shirt/casquettes promotionnels…

 

3.Mettez votre maison à la diète

En simplifiant l’espace d’un intérieur, en vous débarrassant de tout ce qui ne sert à rien, vous aurez la même impression qu’en vous nourrissant à nouveau d’aliments naturels après n’avoir absorbé que de la nourriture industrielle.

Nous sommes l’Espace dans lequel nous vivons. Lorsque nous prenons possession d’un nouvel habitat, nous l’enfilons autour de notre personnalité, tel un vêtement, une carapace, une coquille.

Simplifier, cela revient à embellir. Un embellissement «au point zéro » détend. Un talisman, en revanche, n’est pas à mettre sur le même plan qu’un simple élément de décoration. Il est là pour nous permettre de puiser une énergie personnelle. Il faut donc lui réserver un emplacement particulier.

Rechercher un lieu qui respire et conduit à l’essentiel. Ne faites aucun compromis avec l’inutile. Faites des choix exigeants. Il en résultera une qualité de vie supérieure.

 

4. Pensez petit, vivez léger et simplifiez

Il fût un temps où l’on choisissait ses biens toujours avec l’idée de pouvoir les emporter en s’enfuyant face à l’ennemi, aux intempéries ou incendies. Les meubles lourds et encombrants pèsent autant sur la conscience que sur les sangles des déménageurs.

Portez un regard sur les choses, détachez-vous de leur image et recherchez ce qu’elles vous apportent vraiment. Les Japonais sont des maitres à ce propos, car depuis des temps très anciens, ils se sont toujours appliqués à ne s’entourer que de choses s’adressant à leur possesseur et non à toutes une assemblée ainsi se crée une réduction de la distance psychique entre elles et leur propriétaire. Chaque objet est bien fait, esthétique, utile, léger, compact, pliable, mobile et avec le pouvoir de disparaître, avant et après usage, dans un sac, une poche, un tiroir. Les choses sont appréciées pendant l’usage qui leur est réservé, et respectées autant que des objets sacrés.

 

« Prenez le temps de savoir ce que vous aimez, de façon à savoir aimer comment vivre », Sarah Breathnach

 

La simplicité, c’est l’union parfaite de ce qui est beau avec ce qui est pratique et approprié. Rien de ne doit être superflu. C’est en utilisant un objet qu’on en découvre la valeur et la qualité. Ne cherchez pas à tout prix ce qu’il y a de « mieux », mais des choses fidèles, durables et correspondant à l’emploi pour lequel elles ont été conçues. Si l’utilisation d’un objet entraine la peur de le casser parce qu’il est précieux, cette peur gâche le plaisir qu’on peut avoir à le posséder et à l’utiliser.

Optez pour des matières nobles et fuyez le tape-à-l’œil : céramiques d’une blancheur parfaite et sereine, bois dont la texture révèle la beauté naturelle, textile en coton, soie ou laine, pierre… On achète toujours une part de soi-même en faisant une acquisition.

La simplicité c’est aussi créer une harmonie entre très peu d’objets, les seuls indispensables. Apportez valeur et style à votre vie, avec économie et simplicité.

On peut toujours essayer d’apporter un peu plus de perfection dans sa vie. Les détails ont une énorme importance, ils équilibrent.

 

››› Par où commencer?! J’ai recensé au fil de ma lecture,  une petite liste de conseils faciles à mettre en application:

  • Les angles renvoient un ki « cassant ». Il est donc conseillé de les adoucir avec une plante au feuillage rond.
  • L’entrée de la maison doit être accueillante, claire, avec des fleurs : ce qui se concentre dans l’entrée intensifie son passage vers l’intérieur.
  • Le ki (=énergie) doit circuler dans la maison _ pas de passage « coincés »
  • Pour obtenir l’abondance, conservez toute la nourriture dans un seul endroit et veillez à ce que cet endroit soit bien fournie en provisions.
  • La coupe à fruits doit toujours être pleine, le frigo vide de légumes morts et restes de 3 jours.
  • Tout objet coupant, pointu, doit être hors de vue (couteaux, ciseaux…)
  • Toute plante malade ou fleur fanée doit être jetée (le fait d’assister au dépérissement des plantes provoque un découragement inconscient).
  • Tout aliment périmé doit être éliminé.
  • Les chinois pensent aussi que les fleurs séchées à proximité vont absorber leur énergie pour essayer de revivre _ détachez-vous en!
  • Les bruits d’une maison, eux aussi, affectent notre santé bien plus qu’on ne pense : une porte qui grince, une sonnerie de téléphone brutale. Mais on peut huiler les gonds, choisir un téléphone à sonnerie musicale, poser une moquette épaisse afin d’assourdir les bruits…

 

 

Ça ce n’était que la première partie… Impossible de m’arrêter là, j’ai bien trop appris à la lecture de cette Bible pour ne garder que pour moi, les conseils avisés de l’auteur. On se donne rendez-vous pour la suite? Au programme: allure et conseils beauté!

En attendant, bon rangement!

 

 

 

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s