J’ai coupé mon sapin de Noël

Cette fin de semaine, tout le monde avait rendez-vous… avec son sapin! Ma mère a fait son sapin avec les enfants, ma nièce a tout essayé pour avoir le droit de mettre de la neige artificielle sur les branches de l’arbre, mon amie Karine a passé son dimanche en pyjama à le décorer, puis le contempler… et ma collègue Laurence a passé « un merveilleux week-end à décorer son sapin! ». Bon, c’est officiel, le deuxième week-end de Décembre, et ben tu fais ton sapin. Voilà point!

Et vous savez-vous ce que j’ai fait moi… je suis allée à la ferme chercher mon sapin et c’est moi qui l’ai COUPÉ! Aaaah tadaaam!!!! img_8506

À la Ferme de Quinn, on passe un moment magique, féérique, on plonge dans la magie…de Noël. D’abord, on va faire un tour dans le grand chalet en bois pour rencontrer les exposants qui présentent leurs objets artisanaux, fait avec amour…  On redécouvre les légumes d’antan tout en se promenant avec son verre de cidre chaud à la main.

Une fois requinqué, en route pour la sapinière à bord de la charrette. La ballade jusqu’au champ est enchanteresse, on se sent retomber en enfance, on se dit que la vie de Charles Ingalls avait aussi du bon… malgré le froid, la faim, les aléas de la météo sur les récoltes… se dit la fille de la « ville » ultra-emmitouflée, son gobelet chaud à la main.

 

15 minutes de promenade plus tard, on découvre la sapinière. Phil, le propriétaire nous fait un petit debrief sur les styles de sapin que l’on va découvrir, leurs propriétés et surtout, nous apprend comment se servir de notre hache. Il nous conseille de choisir un sapin légèrement plus grand que nos besoins, de manière à laisser quelques branches au pied de l’arbre afin qu’un nouvel arbre redscn2315prenne vie à partir des racines déjà existantes. Cette technique permet de ne « pas tuer » les arbres.

On est alors lâché au milieu des rangées, on hésite entre les sapins, on cherche le plus grand, le plus gros, le plus beau: Sapins Baumiers, Épinettes bleues, ou blanches et Pins Sylvestre! Et après plusieurs débats et négociations, on se décide à porter le premier coup de hache…

La Ferme de Quinn a à cœur de préserver l’environnement et reprend vos sapins après les fêtes pour les composter plutôt que les accumuler dans les sites d’enfouissements.

Les sapins de noël cultivés aident l’environnement, en contribuant à éliminer jusqu’à 500 livres de CO2 de l’atmosphère tandis qu’ils nous apportent 1 350 livres d’oxygène. Ce qui permet alors la purification de l’air que nous respirons.
La culture des sapins permet également aux animaux, insectes et oiseaux de trouver des abris dans cet habitat naturel, contribuant également à l’enrichissement du sol et au contrôle de l’érosion.

Est-ce que je vous ai raconté qu’au printemps les moutons sont libres dans la plantation de sapins, non seulement ils s’occupent de manger les mauvaises herbes mais ils fertilisent aussi le sol. Et toujours dans l’optique de réduire l’empreinte écologique, à la Ferme de Quinn, pas de tracteur à gazon pour enlever les mauvaises herbes et polluer…les moutons s’en occupent!

Avouez que le générique de La petite maison dans la prairie vous trotte aussi dans la tête…

 

Tentez? Pour aller à la Ferme, c’est ici:

2495, Boul Perrot
Notre-Dame-de-l’Ile-Perrot, QC J7V 8P4
Téléphone : (514) 453-1510

Pour tout savoir sur les prochaines récoltes: sapin de Noël mais aussi récolte de fruits et légumes et citrouilles aussi! Cliquez ici:

http://www.lafermequinn.qc.ca

 

 

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s