SÉRENDIPITÉ, poésie de l’inattendu

 

Il y a deux catégories de personnes: celles qui ont de la chance et celles qui n’en ont pas… encore! Car la chance ne frappe pas au hasard, mais elle sourit en priorité à ceux qui ont su s’y préparer.

Lorsqu’on demande à Sergueï Brin, co-fondateur de Google, qu’est est le secret de leur réussite ; la réponse peut sembler un peu décevante: la CHANCE!

« (…) le facteur numéro 1 de notre réussite, c’est la chance. En cherchant, nous avons fini par tomber par hasard sur quelque chose qui semblait utile et nous avons décidé de miser dessus ».

 

Qu’ont en commun?

  • le velcro
  • la loi de l’attractivité
  • le téflon
  • la pénicilline
  • les rayons X

 

magie

 

La chance de tomber sur LA solution auquel personne n’avait encore pensé. Avoir l’idée de génie qui va faire changer les choses. Aussi appelé, « sérendipity », en anglais. Il reste qu’avoir de la chance, c’est du travail!

Mais en quoi consiste-t-elle?

« Si vous êtes vraiment dans le moment présent et que votre esprit n’est pas emporté par mille distractions, ou bien enfoncé dans ses propres ruminations, naturellement, vous développez une sorte de concentration panoramique, une sensibilité accrue au moindre phénomène, aux personnes qui sont dans le champ de votre vigilance, a résumé le philosophe et moine bouddhiste Matthieu Ricard lors de la conférence TED Global, à Lyon, en 2014.

Vous deviendrez alors attentif à leurs micro-expressions faciales, qui révèlent leurs états de pensée et leurs émotions. Vous percevrez les détails dans un environnement qui peut être très complexe. […] De ce fait, vous serez capable, brusquement, de diriger votre attention vers quelque chose qui a du sens. »

 

Comprendre le processus :

  1. Vous faites le plein d’informations concernant le problème que vous cherchez à résoudre. Il s’agit de la base sur laquelle vous aller faire progresser votre imagination.
  2. Votre subconscient essais différentes combinaisons de pensées, basées sur les connaissances que vous avez déjà emmagaziné.
  3. La sérendipité prend forme grâce à des stimuli externes _ une occasion pour résoudre votre défi!
  4. Votre cerveau formule une ébauche d’idée basée sur une partie de vos connaissances + la sérendipité stimulé précédemment.

 

Pourquoi???

  • Pourquoi certains réussissent-ils brillamment alors que d’autres, dans des conditions similaires, semblent courir interminablement après la bonne occasion?
  • Parce qu’ils ont eu de la chance?

 

Sans doute!

Mais surtout parce qu’ils ont su aller à sa rencontre et la saisir quand elle s’est présentée! Les leaders à qui tout sourit ne sont pas ceux qui laissent faire le hasard, mais ceux qui travaillent avec lui.

Pour le psychologue Hubert Ripoll, « Les sérendipiteurs ont un dénominateur commun, prévient-il. Ils avancent dans la vie et dans la création en ayant la certitude que rien ne tombe du ciel. Sans quête, pas de découverte. » Et cette philosophie, qui consiste à vivre sans œillères, s’applique au quotidien. À commencer par les rencontres sociales et amoureuses.

« Quoi de plus sérendipiteux qu’un coup de foudre? s’interroge Sylvie Catellin. Vous pouvez croiser la même personne mille fois dans votre vie sans la ‘voir’ vraiment. Cette différence de perception, Voltaire la nommait le ‘subtil discernement’. C’est aussi une forme d’audace, de courage.  »

Les sérendipiteurs sont capables d’imaginer ou de pressentir des choses auxquelles personne d’autre ne prête attention, ajoute Hubert Ripoll. Ils contredisent les diagnostics, vont à l’encontre du sens commun. D’une certaine manière, ce sont des frondeurs. »

 

Sérendipité, mode d’emploi:

  1. Bougez pour briser la routine

Le premier talent à développer pour pratiquer la sérendipité est la capacité à garder son esprit en mouvement: « Savoir rompre avec la routine, trouver le moyen de rencontrer de nouvelles personnes et accepter d’évoluer dans de nouveaux environnements ».

  • Profitez de toutes les occasions qui se présentent: participez aux séminaires organisés par d’autres équipes de direction, à des conférences sur des sujets connexes au votre, changez souvent de convives aux heures des repas.
  • Mettez en œuvre aussi souvent que possible la stratégie de la porte ouverte et aménagez votre bureau pour que les autres aient envie de venir à votre rencontre.
  • Inscrivez des séances de sérendipité à votre agenda: lectures inspirantes, séance de surf sur internet autour d’un mot clé…

 

  1. Stimulez votre curiosité

Les cerveaux ne sont pas tous égaux devant la même information. Certains la rangeront dans un tiroir, alors que d’autres sauront la ressortir à l’occasion pour la connecter avec d’autres informations… Dans un monde de plus ne plus complexe, cette aptitude à enrichir une réflexion de bric et de broc est salutaire.

  • Stimulez votre curiosité: choisissez un sujet qui vous intéresse et mettez sur pied un projet en rapport avec ce sujet (blog, formation, association…)
  • N’ayez pas peur de laisser votre imagination vagabonder!
  • Quand vous glanez des idées et que vous cherchez à les combiner, assurez-vous que l’ensemble est cohérent avant de plonger dans les détails opérationnels.
  • S’octroyer des moments de lâcher prise pendant lesquels leur esprit opère des connexions, et l’inspiration vient.

 

  1. Soignez vos connexions

Le monde actuel nous offre des possibilités de connexions infinies. Tout ce dont nous avons besoin existe sans doute quelque part, à portée de clic ou même dans le bureau voisin…

  • Plutôt que de vous lancer dans une exploration tous azimuts de la Toile ou de votre carnet d’adresses, optimisez la qualité de votre réseau en définissant les différents maillons de la « chaine de la sérendipité»:
    •          initiateurs (ceux qui apportent l’intrant décisif),
    •        routeurs (ceux qui savent comment faire circuler les idées ou à quelle porte frapper)
    •      receveurs (ceux qui savent quoi faire avec ce qu’on leur propose)
  • Soyez prêt à incarner ces différents rôles en fonction des besoins, même si ce n’est pas celui auquel vous pensiez de prime abord. Celui pour qui vous avez été routeur sera peut-être votre récepteur un jour!

 

  1. Sortez des sentiers battus

Repérer la nouveauté là où personne ne la voit, trouver des idées avant les autres: des atouts majeurs… à condition que les organisations sachent passer à l’action à bon escient.

Un fabricant de portes qui lance une collection de planches de skate (Loyal dean), un géant du e-commerce qu vend sa propre plateforme technologique (Amazon)… certaines décisions peuvent paraitre surprenantes, et pourtant la réussite est au rendez-vous! C’est grâce à la pensée divergente: la capacité à découvrir et à explorer de nouvelles voies.

  • Évitez de tout miser sur un seul projet. Vous aurez ainsi une chance de rebondir en cas d’échec.
  • Apprivoiser les moments propices pour vous, là où votre esprit vagabonde facilement: au volant de votre voiture au feu rouge, dans le métro plongé dans vos pensées…
  • Certaines pistes de mènent à rien ; acceptez-le. Comme Thomas Edison, dites: « Je n’ai pas échoué. J’ai juste trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas. »

 

  1. Mais sans vous perdre!

Emprunter les chemins de traverse pour garder une longueur d’avance est souvent une bonne stratégie. Mais cela peut être un piège pour ceux qui se dispersent.

Certains individus semblent avoir la capacité d’attirer la chance: ils dont les bonnes rencontres au bon moment et les obstacles s’effacent devant eux comme par magie. Cette force d’attraction n’est pas une affaire d’aura, mais un talent qui se cultive: la capacité à faire tourner le monde dans votre sens.

  • N’hésitez pas à refuser. Vous pouvez même établir des listes d’actions que vous n’entreprendrez pas (parce que vous n’est pas prête, parce que ce serait contraire à votre déontologie, parce que l’action s’éloigne trop de votre raison d’être…)
  • Si vous devez choisir entre plusieurs voies possibles, prenez le temps de cerner celles qui correspondent le mieux à vos valeurs et à l’ambition fondamentale de votre vie… et vérifiez régulièrement que le projet suit bien la voie tracée!

 

 

En résumé:

ssss

 

Au panthéon des « sérendipiteurs », on croise notamment Christophe Colomb, premier Européen à avoir découvert l’Amérique, alors qu’il cherchait les Indes orientales.

Alors, convaincue?

 

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s