L’art de la frugalité ou comment grignoter dans les règles de l’art

La nourriture, c’est comme la musique : les uns aiment le foie gras et Mozart, les hamburgers et Bob Marley, les autres préfèrent le silence et le jeûne. Mais ils se nourrissent tous, à leur façon, de ce qui correspond, en principe ou dans l’idéal, à leur intérieur. 

Découvrez la personne que vous êtes.

          Et voici venir le jolie mois de Mars emportant avec sa venue nos envies de Printemps, de robes légères et de jambes nues. Et voici venir aussi… les Unes des magazines et leurs titres de sujet remplis de mots désagréables: régime/minceur/kilos/graisse/trop. C’est effectivement en Mars que les produits minceurs s’installent sur les tablettes,  hantent notre tête, et bousculent nos idées toutes faites: à non c’est pas bien de manger uniquement des protéines? Ah bon 1L d’eau par jour ne suffit pas, il en faut 2 sinon rien?

Bon bon bon… On se calme le pompon. Pas de panique, j’ai mieux à vous proposer. Lâchons les conseils minceurs qui font fondre notre moral plutôt que nos kilos. Cette année, moi je choisis l’option frugalité. Et si en plus je l’associe à « volupté », mon corps et ma tête me semblent déjà apaisées.

Mon auteur fétiche, Dominique Loreau a écrit un livre, ou plutôt un guide dans lequel elle n’emploie que de jolis mots tels que savourer, goûter, déguster… Et comme dans tous ces livres, inspirés par son pays d’adoption, le Japon, elle nous partage ce mode de vie qui repose sur le principe du « moins pour plus », appliqués à tous les domaines _ en l’occurrence, ici, à l’alimentation.

Je vous livre ma prescription personnalisée pour manger avec frugalité, constituée des 10 conseils que j’y ai pioché:

1. Mâcher une fois de plus

Un médecin indien recommande de recommencer à mâcher une fois de plus, lentement, chaque bouchée de nourriture juste avant de l’avaler. Cette technique à elle seule permet de perdre plusieurs kilos en un an.

2. Grignoter, oui ! Mais dans les règles de l’art

Grignoter de doit pas être culpabilisant. L’antidote à cette culpabilité est tout simplement d’accepter ses « débordements », de les assumer et, tant qu’à faire d’en retirer quelque chose ! Pour cela, grignoter dans les règles de l’art :

  • Veillez toujours à vous préparer une théière en ouvrant un paquet de biscuits. Même si c’est pour en manger un ou deux, disposez-les dans une jolie assiette. Cette mise en scène vous permettra peut-être, à votre grande surprise, de ne pas finir le paquet entier et de ne pas rester sur un sentiment de vous être goinfrée, mais au contraire d’avoir passé un agréable moment.
  • Pour une envie subite de fromage ou pire, de saucisson, même chose : commencer par tout disposer sur un plateau, coupez le pain, prévoyez votre boisson préférée, asseyez-vous, et laissez vous aller. Prenez votre temps, savourez.

3. Les unités proposées par la nature sont parfaites :

Un œuf, une pomme de terre, une pomme…Le trop de quelque chose est un manque d’autre chose – proverbe arabe.

La taille de notre estomac est à peu prêt celui de notre poing.  Il faut savoir que l’estomac est extensible jusqu’à 15 fois son volume. La taille de l’estomac d’une femme est à peu près la taille d’un petit pamplemousse, celui d’un homme, celui d’un gros pamplemousse.

Au Japon, tout est dans la mesure. Ainsi le duo « bol à riz – tasse à thé » de la femme (aux motifs assortis à ceux du duo de son mari) est légèrement plus petit que celui de son mari. Dans la même logique, dans certains restaurants, on sert aux femmes de plus maigres portions qu’aux hommes. Pour ramener votre estomac à sa taille naturelle, il faut ainsi le réhabituer à ne pas consommer plus que la taille de son bol.

4. Règles d’or :

Chez soi :

  • Ne pas manger en préparant la cuisine
  • Ne JAMAIS manger directement ce qui sort du réfrigérateur ou du placard : toujours placer la nourriture sur une assiette, dans un bol…
  • Commencer tous ses repas par une soupe ou une salade

Au restaurant :

  • Commander ses sauces à part
  • Demander un doggy bag au restaurant, voilà un lunch tout fait pour le lendemain !
  • Ne pas manger de pain
  • Partager une entrée, un dessert

Chaque jour de sa vie :

  • Un verre d’eau au lever et un au coucher
  • Excepté les légumes, ne jamais se resservir
  • Deux jours de dérapage = 2 jours de rattrapage
  • Manger avec les autres pour le plaisir, seul pour la santé
5. Visualiser les portions adéquates:

L’essentiel est de toujours savoir à l’avance ce que vous allez mettre dans votre estomac et d’avoir en tête le nombre total de « portions » nécessaires par jour et par groupe d’aliments que vous consommez. Comprendre ce système des mesures permet d’arrêter à jamais les régimes et de retrouver un équilibre alimentaire, où que vous soyez, et quelle que soit la situation.

  • Légumes verts : à peine le volume de votre poing fermé
  • Légumes secs : une balle de golf
  • Viande ou poisson : un jeu de cartes
  • Céréales, pâtes, riz, pomme de terre : une savonnette
  • Frites : pas plus de dix
  • Crème fraîche, sauces : une noix
  • Huile d’olive, beurre : un dé à coudre
  • Fromages durs, charcuterie : un domino
  • Fromage à tartiner : une balle de golf
  • Fruits secs : une balle de golf
  • Pâtisserie : 5 morceaux de sucres empilés
6. Cuisiner en mode « dînette »
  • Congeler en portions uniques : moins de quantité, moins de tentation
  • Congeler les mini-portions « liquides » dans des cubes à glaçons (purée, sauce, desserts)
  • Mettre les plats cuisinés dans des ramequins individuels
  • En mode sur le pouce, partager la moitié de votre sandwich
7. La perfection du bol

Les recettes de repas complets à prendre dans un bol sont infinies. Raffiné, commode, léger, le bol (en laque plus particulièrement) à plein d’avantages :

  • Les aliments y gardent une température idéale
  • Il ne brûle pas les lèvres
  • Sa chaleur est douce dans le creux des paumes
  • Permet de les porter jusqu’à la bouche plutôt que de se pencher pour ne pas laisser échapper de nourriture.
  • Boire une soupe directement au bol est un plaisir à rétablir dans les règles du savoir-vivre. On ressent d’abord le plaisir de la chaleur dans les mains. Les lèvres, elles, apprécient le contact de la céramique. Les papilles gustatives, enfin, peuvent recevoir à l’endroit le plus réceptif de la langue toutes les saveurs _ le dos de la cuillère masque cette partie de la langue, faisant passer la nourriture au fond de la gorge qui, elle, n’a pas de papilles.

Le repas sur un plateau est une excellente idée pour apporter à ses repas esthétisme, sens pratique, fantaisie et aussi des limites. Vous avez ainsi sous les yeux ce que vous vous apprêtez à manger. L’autre avantage de servir les repas sur un plateau est de pouvoir manger ce que nous désirons dans l’ordre, l’endroit et au rythme que nous voulons.

8. Les achats et la règle de 3

Un repas équilibré doit être composé d’une céréale, d’une protéine, d’un légume. Pour les légumes choisir 3 couleurs : un rouge, un  jaune et un vert. Pour les protéines également, pensez varié : poisson, viande, œufs. Enfin pour les céréales, regardez ce que vous avez déjà dans vos placards : pâtes, riz, quinoa… Seuls les fruits n’ont aucune règle !

9. Pas de fixation

Il est important de ne pas faire une fixation sur l’obligation de manger absolument « équilibré » chaque jour. Notre organisme régule l’utilisation des aliments absorbés sur plusieurs jours, au besoin il stocke.

10. Finir ou commencer par un fruit

Seuls les fruits doivent être pris en dehors des repas pour assurer une bonne assimilation de leurs enzymes _ les fruits rouges tels que les fraises, les baies ainsi que les fruits cuits peuvent être, eux, consommés avec d’autres types d’aliments.

Cherchez la perfection dans la mesure, la modération, la réserve. C’est là que vous la trouverez.Vivre avec esthétisme signifie prendre son temps, rester centré, donner la priorité à un nombre restreint de choses afin de ne pas encombrer son esprit et sa vie.

L’art de la frugalité et de la volupté, Dominique Loreau.

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s