Où va un document que l’on supprime d’un ordinateur?

La réponse: dans le bac de recyclage, ce petit logo en forme de corbeille. Le document en question demeure dans l’ordinateur, hors de portée de la vue. Il en est de même pour nos mémoires. Elles sont toujours là mais elles sont cachées.

Que faut-il faire pour supprimer complètement et définitivement ce document?!

C’est le propos du libre Zéro Limite de Joe Vitale.

Il y a deux façons de vivre sa vie, de réagir aux événements. Soit à partir de:

  • nos mémoires = notre bac de recyclage inconscient. Il contient de vieux programmes qui rejouent constamment.
  • l’inspiration nouvelle = état zéro. Cette dernière est composée de ressentis, émotions, feelings que l’on perçoit au fond de soi.

 

L’un pèse plus lourd que l’autre dans nos choix quotidiens. En effet,  notre bacs de recyclage nous accompagne depuis la naissance, semble rassurant et coutumier parce qu’on sait déjà ce qu’il y a dedans. Nous avons tous tendance à lui donner le pouvoir, ce qui explique ce sentiment de revivre encore et encore les mêmes situations. L’enfant est un observateur hors pair, mais un mauvais interprète _ ce que nous voyons et comprenons lorsque l’on est enfant n’est pas tout à fait la réalité. Notre mental à l’état encore primaire ne nous permet pas de discerner la réalité dans son ensemble. Cette interprétation sera malgré tout stocké et renforcé au gré des évènements de manière inconsciente. Ainsi se remplit avec le temps, notre bac de recyclage. Le problème vient des mémoires erronées qui jouent dans le subconscient.

Ce qui fait la vraie valeur d’un être humain, c’est de s’être délivré de son petit moi.

Albert Einstein

Faire place à l’inspiration, c’est faire confiance à son instinct, faire place à l’inconnu… et ça fait peur, un peu. Or, la seule manière de rompre nos cercles vicieux et de capter l’inspiration est de nettoyer toutes ces mémoires passées.

Parce qu’on a tout à y gagner!

Un problème n’est pas une épreuve mais une possibilité. Les problèmes ne représentent que des reprises de mémoires du passé qui nous sont montrées afin de nous donner une chance supplémentaire de voir et d’agir avec inspiration. À condition, de se poser la question lorsque nous sommes de nouveau dans une situation complexe qui se répète: en quoi est-ce aidant et utile d’être dans cette émotion là, maintenant? Prendre conscience de cette émotion pour agir dessus et la modifier est suffisant pour rompre le cercle vicieux enregistré dans notre système.

Dans l’émotion se trouve la guérison. Autrement dit, lorsque l’émotion remonte de nos mémoires, il est important de l’accepter, de la reconnaitre et de lui faire de la place. Cette émotion, c’est un voyant lumineux qui vient de s’allumer pour nous informer que quelque chose à besoin d’être regardé. Une fois avoir détecté que nous sommes stressé/ triste/ inconfortable/ angoissé/ épuisé… nous avons l’information pour agir en fonction. Entendons-nous bien, pas d’intérêt à aller chercher le POURQUOI. Concentrons-nous uniquement sur le COMMENT je me sors de là, maintenant.

Les mémoires erronées dans notre subconscient sont des problèmes répétitifs: vous avez remarqué que nous attirons toujours le même type de personnes dans notre entourage? Ou que nous nous retrouvons souvent dans les mêmes situations de  mal-entendus… Notre esprit conscient ne sait rien de ce qui se trouve dans notre bac de recyclage, il n’a aucune idée de ce qui se passe _ ce qui explique cette impression de déjà vu et de conclure que la fatalité a encore frappé!

STOP! Trop facile de faire porter le chapeau à la Fée Fatalité. Il est en grand temps de nettoyer notre bac de recyclage. Il est nécessaire de retourner à ce que l’auteur appelle, l’état zéro: soit l’absence de mémoire, l’absence  de programme automatique. Mais les problèmes ne viennent pas des personnes que l’on rencontre, ou encore de situations mais plutôt des pensées qui leur sont rattachées. Si la pensée et l’émotion se manifeste à notre conscience alors libre à nous de la nettoyer et de rompre l’automatisme.

Le choix que nous avons dans la vie est de nettoyer _ ou non,  nos programmes pour laisser place à l’inspiration, à la découverte de la situation qui se présente. Si nous n’avons pas de mémoire interne à laquelle la comparer alors nous agissons spontanément. La solution: nettoyer nos mémoires pour empêcher notre inconscient de nous dicter notre manière d’agir.

On dit que nous n’avons que les obstacles que pouvons surmonter… Il faut nous guérir nous-mêmes. Peu importe ce qui se produit dans notre vie, peu importe comment cela se manifeste, cela est mûr pour la guérison, simplement parce que cela apparaît sur le radar de notre vie. L’hypothèse est la suivante: si nous pouvons le ressentir, nous pouvons le guérir. Il est possible que nous n’ayons aucune idée de la raison qui justifie cela dans notre vie ni même comment cela est arrivé, mais nous pouvons le laisser aller parce que désormais nous en sommes conscient. Plus nous guérissons ce qui arrive, plus nous sommes en mesure de manifester ce que nous souhaitons parce que nous avons libéré des énergies bloquées qui peuvent maintenant servir à d’autres fins.

 

Au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.

Marianne Williamson

 

Un commentaire sur « Où va un document que l’on supprime d’un ordinateur? »

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s