Ego et âme: équilibre entre vision et ambition

J’ai l’incroyable de chance d’être entourée de personnes… connectées. Connectées à leurs envies, leur feelings, leur 6ieme sens, leur âme! Et quand mon amie Julie me prête un livre qu’elle a A-DO-RÉ, puis que c’est Annie qui à son tour me prête le livre qui l’a fait vibrer… Évidemment, à la lecture de ces deux manuscrits, j’ai adoré vibrer à mon tour. Tellement, que j’ai invité Julie à lire le livre d’Annie et que Annie ne lâche plus celui de Julie. Tellement que, lorsqu’elles se croisent dans les couloirs, elles ne peuvent s’empêcher de raconter à l’autre ce qu’elles ont vécu au fil des dernières pages… Et cette semaine, c’est Mélanie qui, rendu à la page 25, n’arrive déjà plus à s’en décrocher!

D’abord il faut que je vous parle du Petit manuel de réenchantement. C’est ainsi que je l’ai re-nommé. Parce qu’après sa lecture, on se sent un peu différente. Il s’y passe quelque chose de spéciale, de magique. L’histoire c’est la classique vie parfaite et sous-contrôle d’une fille géniale qui est née sous une bonne étoile, jusqu’au jour où… On y croise des questions qu’il est bon de se poser et qui nous laisse en suspension avec nos si… et cette phrase en guise de fil rouge:

« Vous ne le savez peut-être pas mais tout ce qui vous arrive a du sens… »

Pour vous y plonger, courrez achetez le livre de Juliette Allais, Marche où la vie t’ensoleille. Je vous livre le résumé:

Élodie Garnier a tout pour être heureuse : un emploi passionnant, un physique avantageux, des amis fidèles, des parents formidables, un fiancé beau et intelligent qui vient de la demander en mariage. Tout est donc parfait. Pourtant, lors d’une balade dans les rues de Paris, ses pas la mènent dans une petite boutique jusque-là inconnue, à la vocation incertaine, à mi-chemin entre une librairie et un magasin d’antiquités, où elle découvre un Manuel de réenchantement et fait la rencontre du propriétaire des lieux, Walter Wolf. La vie d’Élodie, jusque là réglée comme du papier à musique, va soudainement prendre un virage improbable. Des événements curieux, drôles, voire loufoques se succèdent. Au fil de sa lecture, doutes et questionnement s’insinuent en elle, la conduisant à une remise en question extrême. La vie qu’elle mène est-elle vraiment celle qui lui convient ? A-t-elle fait les bons choix ? Qu’est-ce que le bonheur ? S’amorce alors pour elle un changement de cap radical qui lui réserve bien des surprises

 

La seconde lecture, elle, je l’ai baptisé Croire en la Magie Sienne. Ce roman vous emporte avec émotion sur l’histoire des âmes, celles qui se rencontrent et doivent parfois se donner rendez-vous dans différentes vies, animées par l’irrésistible besoin de se retrouver. C’est un roman qui nous amène à nous poser la question sur la notre d’âme, et sur l’autre que l’on cherche où qu l’on a peut-être déjà trouvé…

Sachez que tout est toujours pour le mieux, même le pire.

À la recherche d’une lecture douce, prenante et intrigante? Lisez Tu verras, les âmes se retrouvent toujours quelque part, de Sabrina Philippe

Paris, un café, deux femmes… L’une parle d’amour à la télévision alors qu’elle peine à le trouver dans sa vie, l’autre l’a rencontré. Dans ce café, elle va lui raconter son histoire.Il a des boucles brunes et un regard noir. Ils se sont aimés dans des vies anciennes, mais il ne pourra l’aimer dans cette vie-là, car elle en mourra encore. Ils devront attendre avant de s’unir à jamais.Leur amour est au-delà de l’amour car ce sont des âmes sœurs.Voici une histoire bouleversante parce qu’impossible, qui touche à l’intime et l’universel de la passion amoureuse.

 

Et parce que je crois en la magie, que rien n’arrive par hasard; au programme de mon week-end de formation en PNL, le sujet portait sur…la place l’ego et de l’âme. Je ne pouvais rêver meilleure introduction en découvrant ces deux romans pour découvrir ensuite la théorie. Serendipity!

Parce que OUI, l’âme a son importance dans notre équilibre, au même titre que l’ego que nous connaissons plus. Nos vies et nos motivations sont conduites par deux aspects de notre identité, deux facettes qui se complètent et ont besoin de l’autre pour trouver l’équilibre: l’égo et l’âme.

Définition de l’ego: en psychanalyse, l’ego désigne le moi, c’est-à-dire la représentation et la conscience que tout individu a de lui-même. C’est la partie de la psyché qui fait le lien entre le conscient et l’inconscient, elle est responsable du sentiment d’identité personnelle. Ainsi l’ego favorise le développement et la préservation du sentiment d’être une personne distincte et perçoit la réalité de son propre point de vue.

 

Portrait de l’EGO au travers de la pyramide de nos niveaux logiques:

  • dans l’environnement, l’ego tend à se concentrer sur les dangers et les contraintes ainsi que sur la poursuite des gains et des plaisirs à court terme.
  • par conséquent, au niveau des comportements, l’ego tend à réagir aux conditions externes.
  • les capacités de l’égo sont habituellement reliées à l’intelligence cognitive, soit l’analyse et la stratégie.
  • en ce qui concerne les croyances et les valeurs, l’ego se concentre sur la sécurité, la recherche d’approbation, la maitrise, l’accomplissement et sur les avantages qui lui sont propres.
  • au niveau identitaire, l’ego entretient les rapports sociaux et dicte qui nous sentons que nous devrions être ou avons besoin d’être.
  • le sens et le but de l’égo sont orientés vers la survie, la reconnaissance et l’ambition.

 

Du point de vue de la PNL, cette entité séparée, ce « soi » subit l’influence de facteurs externes, notamment les normes sociales, les valeurs culturelles et les habitudes familiales. Et lorsqu’il y a un écart réel entre la réalité et notre propre potentiel, cela peut créer des facettes négatifs à notre cher ego. C’est ainsi que l’on peut voir chez certain, une auto-valorisation du type fierté, arrogance, une grande importance accordée à soi, le narcissisme ou un amour-propre obsessionnel. Il existe également le pendant inverse avec l’auto-dévalorisation qui se manifeste sous forme d’auto-jugement, dépression, autocritique, manque de valeur personnelles ou absence de confiance en soi. Ces attitudes peuvent nous entraîner à adopter rapidement des stratégies d’avidité, de peur et de survie (les 3 « F »: fight, flight, freeze _ se battre, fuir ou se figer).

 

Passons à l’âme…

C’est le terme utilisé pour se référer à la partie la plus profonde de la nature humaine. L’âme s’exprime au travers d’une qualité particulière, une énergie ou « intensité d’intelligence émotionnelle ». L’âme est l’unique force vitale, l’essence ou l’énergie avec laquelle nous sommes venus au monde et qui vit grâce à notre propre personne. En effet, un nouveau-né ne possède pas encore d’ego, mais possède déjà une énergie unique et un être qui vont former les fondations de son identité. Cette énergie s’exprime grâce à notre corps et notre interface avec les grands systèmes qui nous entourent. Puisque l’âme est une « structure profonde énergique », elle n’est pas associée à un contenu en particulier, elle n’est donc pas forgée par les influences externes comme la société, la culture et la famille.

Et c’est la, la magie de la chose. Notre âme fait partie d’une famille spirituelle à laquelle nous appartenons également. Ainsi, au lieu d’être une personnalité objective ou distincte, l’âme est notre expression d’un être connectée et révélé.

Et dans la pyramide des niveaux logiques, l’ÂME agit ainsi:

  • au niveau de l’environnement, l’âme tend à se concentrer sur les occasions d’expression et de croissance.
  • par conséquent, les comportements de l’âme ont tendance à répondre de façon proactive aux facteurs externes, par l’engagement.
  • les capacités de l’âme sont habituellement celles qui sont liées à la perception et à la gestion de l’énergie et de l’intelligence émotionnelle.
  • au niveau des croyances et de valeurs, l’âme se concentre sur les motivations internes comme le service aux autres, la participation, la connexion, l’être, l’expansion et l’éveil.
  • au niveau de l’identité et du but, l’âme est tournée vers la vision de ce que nous voulons créer dans le monde grâce à notre présence, et qui soit bien plus grand que nous.

 

De cette perspective, il est possible de dire que l’ego crée le « canal » au travers duquel la « vitalité » et la « force » de l’âme s’expriment dans le monde. Quand l’ego est sain et aligné avec notre âme, le canal est ouvert. Quand l’ego est boursouflé, dégonflé, rigide ou grippé par les stratégies de survie, le canal est resserré ou fermé.

Ces deux aspects de notre personne sont nécessaires pour avoir une existence saine et réussie. Les questions principales reliées à l’âme concernent la vision et la mission:

Qu’est-ce que je veux créer dans le monde grâce à ma présence, qui soit plus grand que moi? Quelle est ma participation unique pour exprimer cette vision?

Quant aux questions reliées à l’ego:

Quel genre de vie je veux créer pour moi? Quel type de personne dois-je être pour créer la vie que je veux mener?

 

Ame vs Ego

 

 

Éloignez-vous de l’illusoire, allez à l’essentiel.

Bonne lecture!

 

 

 

Un commentaire sur « Ego et âme: équilibre entre vision et ambition »

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s