Zéro Déchet // conférence de Béa Johnson

Béa Johnson vous connaissez ? Mais si, cette femme d’une trentaine d’année qui a réussi l’exploit de ne produire qu’un bocal de déchet par an, pour elle et sa famille de deux adolescents. Vous avez bien compris : un-bo-cal-par-an-née-de-dé-chet.

bocal de dechet

 

Quand j’ai entendu parlé de cet exploit, ça m’a intrigué, et quand je suis intriguée, je creuse. Alors j’ai lu le livre de Béa Johnson, Zéro Déchet en décembre l’année dernière, et j’ai été convaincu ! En partie. Parce que oui je suis sensible à la planète et à tout ce qui touche au développement durable mais je suis aussi fan de jolies choses, de déco et de papeterie. Et renier totalement mes soins de beauté favoris, mon abonnement au magazine Flow et ma collection de carnets et crayons en tout genre – il y a encore du chemin à faire je l’avoue.

Après la lecture de son livre, les bonnes résolutions aidant, je me suis donnée pour objectif de supprimer cinq choses de notre appartement : papier aluminium, papier sulfurisé, papier étirable en plastique, essuie-tout et mouchoir en papier.

Ainsi, le papier sulfurisé a été remplacé par un Silpat (pour l’anecdote, nous étions trois à nous lancer, bien plus motivant de commander ses nouveaux ustensiles ensemble).

Le papier aluminium a disparu plus facilement que je ne pensais, tout comme le papier étirable qui nous servait à conserver nos restes de repas : les plats Tupperware et bocaux ont pris place. À noter que nous utilisons encore des plats en plastiques pour transporter nos lunchs parce qu’un contenant en verre, c’est lourd à transporter tous les jours quand on prend le bus et le métro pour se rendre au travail.

Quant à l’essuie-tout, quel plaisir de ressortir nos jolies serviettes en tissus habituellement réservées à nos invités. En plus, elles font de jolis napperons pour manger le midi et permettent de tout emballer.

Objectif réussie !

LE JOUR OÙ J’AI VU BÉA JOHNSON

Conference

Mercredi soir, j’ai eu la chance d’assister à la conférence… de Béa Johnson !!! Quelle femme inspirante, et drôle. Elle nous a parlé de ses bons coups et de ses pires expériences aussi ; comme son shampoing au bicarbonate de soude et au vinaigre de cidre qui lui a valu une odeur de vinaigrette pour parfum ou encore ses vendredis soir occupés à faire son beurre telle Caroline Ingalls (aka La petite maison dans la prairie) plutôt que sortir avec leurs amis. Pas de ton moralisateur ici, seulement des astuces et un récit vraie et authentique.

Mes premiers essais vers une vie zéro déchet étant réussie, en sortant de la conférence mercredi, j’ai eu l’envie de me donner à nouveau quelques défis pour 2018…

Petit medley des idées retenues _ un petit pas de plus!

 

GARANTIE À VIE

Vous saviez vous, que certaines marques (autre que Tupperware) sont garanties à vie ?

Dès le lendemain, je me suis mise en quête de ces marques et voici le site que j’ai déniché qui répertorie toutes les marques ayant une garantie à vie :

http://garantie-a-vie.net/category/outils/

À la recherche de chaussettes qui durent sans avoir besoin de les repriser ?

Standard Issue Crew Light

Tannez de tous les parapluies achetés puis jetés après la première ondée ? Craquez pour le parapluie de Mary Poppins qui vous protègera toute une vie :

LE DAVEK MINI – Le plus compact

 

QUAND MON DRESSING RENTRE DANS UNE VALISE

Lorsque Béa Johnson nous a fait visité sa maison par le biais de photos de chacune de ses pièces, j’ai halluciné devant son dressing. Wahou mais c’est clair, et bien rangé et… vide ! Elle nous a montré les pièces de sa garde-robe, au nombre de quinze, toutes confondues et les cinquante styles qu’elle a créés. Je dis BRAVO !

Plus besoin de perdre du temps le matin devant sa penderie, plus besoin de choisir ce que l’on doit emporter en vacances, plus besoin de passer du temps sur ce sujet redondant. Déjà adepte de la méthode Marie Kondo,  j’avais déjà fait un grand tri et perdue le goût d’acheter compulsivement. Et mercredi soir, tandis que Béa nous pointait sur la diapo ce qu’elle portait ce soir-là (parce que oui chacun de nous était en train de vérifier si ce qu’elle disait était vrai et qu’elle ne portait pas autre chose devant nous que ce qui était dans sa garde-robe) ; j’ai réfléchi au 20% de mes vêtements que je porte constamment et au 80% qui attendent patiemment dans mon dressing que l’occasion se présente…

 

 

MISSION CUISINE

Si l’on suit les cinq règles énoncées par Béa Johnson, c’est dans la cuisine qu’elles prennent tout son sens. Pour rappel, voici le mantra des addicts Zéro Déchet :5 règles

 

Ce qui se traduit dans la cuisine par :

  • REFUSER les emballages alimentaires et les sacs en plastique, la vaisselle jetable, les articles publicitaires, magnets, décapsuleur, bouchons en plastique aux couleurs de la marque…
  • RÉDUIRE les choses à courte durée, que l’on utilise une fois pour ensuite les jeter : papier aluminium, essuie-tout mais aussi les déchets inutiles. Certains légumes n’ont pas besoin d’être épluchés, simplement rincés avant d’être consommés : carottes, navets, courgettes, pommes de terre…
  • RÉUTILISER la peau des agrumes pour infuser le vinaigre blanc et préparer un produit d’entretien ménager, les morceaux de pain sec pour en faire des croutons…
  • RECYCLER les bouchons en liège et les déposer dans une cave à vin par exemple.
  • COMPOSTER : plus grand chose finalement si vous avez adoptez dans l’ordre les cinq règles ci-dessus. Petite astuce testée et approuvée, placez votre poubelle à compost au réfrigérateur pour éviter que le jus des aliments de macère et ne produise une odeur nauséabonde.

 

NOUVEAUX DÉFIS

Après cette petite révision, c’est décidé, je prends action, et décide de me donner cinq nouveaux défis, un par pièce :

  •  Dans ma cuisine : objectif, un tiroir à ustensiles qui ferme sans problème (c’est un objectif comme un autre !) _ photo de mon tiroir aujourd’hui et ce à quoi il doit ressembler :

Et  pourquoi pas, faire mon propre liquide vaisselle ?!

Recette liquide vaisselle

 

 

  • Dans mon dressing : je libère mes 20% de fringues préférées et réinvente mes looks
    • Je reprends mes anciennes habitudes de modeuse en prenant en photo mes looks que je feuillète le matin sans avoir à me casser la tête. Aujourd’hui, je compte bien y ajouter le défi : 1 fringue // 5 tenues.

Look

 

  • Dans mon salon : je range mes bougies au réfrigérateur pour les conserver plus longtemps.

 

  • Dans ma vie au quotidien : je choisis de profiter de l’instant, de redécouvrir les petits moments libérés de tout ce trop-plein. Parce que l’avantage le plus satisfaisant dans ce style de vie est le gain de temps. En se débarrassant du superflu, en arrêtant d’accumuler et en changeant ces habitudes qui nous font perdre du temps (comme transvaser les imprimés publicitaires d’un endroit à l’autre par exemple) on gagne en efficacité. Cela simplifie l’intendance, le rangement, l’entretien, le nettoyage et l’organisation. En outre, réutiliser permet de gagner le temps que l’on perd à acheter, transporter ou se débarrasser des articles jetables.

 

Pour en savoir plus sur Béa Johnson et le mouvement Zéro Déchet, une petite vidéo qui dit tout et qui donne le goût:

 

Alors on se met au défi ?

Un commentaire sur « Zéro Déchet // conférence de Béa Johnson »

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s