⁄ ⁄ ⁄ Projet d’espoir ⁄ ⁄ ⁄

 

Après le séisme : Gap Filler

 

Le séisme de Christchurch, la deuxième ville de la Nouvelle-Zélande, a fait 185 morts et entrainé la démolition de 80% des immeubles du centre-ville. Parallèlement au programme officiel de reconstruction, des volontaires s’efforcent de transformer la cicatrice en une source d’espoir.  L’organisation Gap Filler est une des réactions les plus créatives et les plus optimistes face à cette catastrophe. Une équipe de 7 personnes et 1 700 volontaires fait naître l’espoir en aménageant dans les lieux désertés des jardins sonores, des pistes de dance mobile, des cinémas alimentés à la force du mollet, des peintures murales…

Gap Filler est une initiative de régénération urbaine lancée à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Il s’agit d’une association caritative de personnes venant de tous les horizons, notamment des arts visuels, de la gestion d’événement, de l’architecture, du cinéma et du théâtre.

 

UN MOUVEMENT TRANSITOIRE

Depuis septembre 2010, Gap Filler a mis en œuvre plus de 45 projets dans la ville. De par sa réaction créative et communautaire à la catastrophe, cette organisation a joué un grand rôle dans la notoriété mondiale de Christchurch.

Chaque projet de Gap Filler est différent, et presque tous impliquent des volontaires. L’organisation repose sur des valeurs telles que l’expérimentation, l’apprentissage tiré de la pratique, le leardership, la créativité, l’engagement communautaire et l’inventivité. Elle veut jouer un rôle d’exemple : penser la ville comme un laboratoire dans lequel de nombreuses personnes et communautés peuvent expérimenter à leur guise.

TESTER DES IDÉES

Quelques projets de Gap Filler :

  1. Le Dance-O-Mat est une piste de danse en plein aire aménagée sur un site vacant. Vous vous branchez, vous insérez 2 dollars dans une vieille machine à laver reconvertie et vous avez 30 minutes pour danser.

 

dance o mat

 

dance o mat1

 

  1. Le club d’échange de livre Think Differently Book Exchange conserve des livres dans un ancien réfrigérateur commercial.

 

 

  1. Le jardin sonore Greening the Rubble permet aux gens d’improviser de la musique sur des instruments faits à partir de matériaux recyclés.

 

  1. RAD Bikes est un atelier de vélos où l’on peut apprendre à réparer son vélo ou à retaper de vieux vélos abandonnés.

 

  1. Le Pallet Pavilion est un lieu communautaire fait de 3 000 palettes en bois. Construit en 6 semaines par des volontaires, cet incroyable projet a déjà accueilli plus de 200 événements, tels que des concerts, des marchés, des séances de cinéma et des conférences.

 

 

 

Une catastrophe naturelle est une expérience traumatisante, profondément paralysante. Il y a des moments de grand optimisme où tout le monde est plein d’espoir pour reconstruire la ville mieux que jamais. Et puis il y a des bas _ la fatigue, le découragement, la désillusion et la colère des pauvres qui se débattent avec les compagnies d’assurances et qui, après toutes ces années vivent encore dans des maisons endommagées. Les projets Gap Filler embellissent le paysage dévasté en y injectant de la créativité et de l’originalité. Ils permettent aux gens de participer à la régénération de leur ville et à se sentir responsables.  Ils provoquent, critiquent, questionnent. Tout cela est essentiel pour a santé et le bien-être de la population de Christchurch.

 

Source: Hope. Le grand livre de l’espoir.

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s