Exploitez votre instinct meurtrier, faites des crêpes!

Le concept

Faire des crêpes semble facile, les faire sauter est une toute autre affaire. Il faut commencer par secouer la poêle pour créer une dynamique qui permettra à la pâte de glisser de haut en bas pour couvrir tous les côtés. Une fois que vous avez créé cette dynamique, vous la faites sauter avec assez de force pour la retourner, puis vous la rattrapez avec la poêle.

 

Pas assez…

Si vous êtes timide et que vous avez peur de faire sauter la crêpe trop haut, invariablement, vous ne la ferez pas sauter assez haut pour qu’elle se retourne. En retombant, tout sera gâché.

 

Ou beaucoup trop!

D’un autre côté, quand vous faites preuve de trop de force, votre crêpe tombera probablement sur le réchaud, à côté de la poêle, ou peut-être même qu’elle se retrouvera collée au plafond (au moins de façon temporaire).

 

À la recherche de l’équation parfaite

Lorsque vous faites sauter une crêpe, vous devez d’abord marquer un temps d’arrêt pour pouvoir vous mettre dans un état d’esprit susceptible de vous apporter la force parfaite, le contrôle parfait et le courage parfait. Vous devez arriver à un équilibre entre votre timidité et votre trop-plein d’agressivité.

Observez attentivement votre état d’esprit pendant l’instant qui précède le moment où vous lancez la crêpe en l’air et que vous vous préparez à la recevoir. Lorsque vous arrivez à créer cet état d’esprit, essayez de trouver le moyen de le recréer sans pour autant avoir une poêle en main. Ce petit exercice vous aidera à trouver l’équilibre nécessaire pour cultiver votre instinct meurtrier.

 

En conclusion :

Apprendre à faire sauter une crêpe ne vous semble peut-être pas être une leçon très profonde. Pourtant, il existe une vérité derrière le processus qui transcende l’action. Il importe peu que vous exploitiez votre instinct meurtrier pour causer la perte d’un concurrent ou pour faire sauter une crêpe. Dans les deux cas, il est question d’exploiter un état de force parfaite, de contrôle parfait et de parfait détachement. Et ce sont les attributs dont vous avez besoin pour vous prémunir contre l’ennemi.

 

Source:

L’art de la guerre pour les femmes, Chin-Ning Chu

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s