J’ai adoré le 12 925ième!

Certains croient que pour trouver le bonheur, il faut vivre chaque jour comme si c’était le dernier parce que de cette façon on en apprécie chaque instant. D’autres croient qu’on doit vivre chaque jour comme si c’était le premier parce qu’ainsi chaque journée peut représenter un nouveau départ.

Contradictoires? Oui un peu. Disons qu’il y en a pour tous les goûts.

 

Le clan de ceux qui vivent comme si c’était le PREMIER jour

En vivant comme si chaque jour était notre premier jour, nous serions constamment en train de découvrir le monde comme font les bébés. Les bébés ont une extraordinaire capacité d’émerveillement. Ils sont en admiration devant tous ce qui les entoure. Et pour une raison que j’ignore, plus on vieillit, plus cette capacité d’émerveillement diminue. On devient blasé, comme désensibilisé. Et c’est dommage parce que bien souvent on perd de vue l’essentiel…

 

Et ceux qui vivent comme si c’était le DERNIER!

L’avantage de vivre chaque jour comme si c’était notre dernier, c’est que nous serions tous beaucoup plus francs, parce que nous aurions moins à nous soucier de ce que pensent les autres. En rencontrant une amie pour déjeuner, vous pourriez vous écrier : « Oh, quel affreux chapeau! » Ou dire à un policier : « Si vous pensez que j’allais trop vite, vous auriez dû me voir tantôt. Je n’ai jamais roulé aussi vite de toute ma vie! ».

Vous n’auriez à perdre et c’est pourquoi vous prendriez sans doute beaucoup plus de risques. C’est important, dans la vie, de risquer. Cela ne veut pas dire qu’il faille sauter d’un avion, ou tenter d’escalader une montagne couverte de glace en utilisant seulement vos doigts et une lime à ongle.

Bien sûr, si c’est votre truc, allez-y, mais si ce ne l’est pas, commencez par de tout petits pas. Mangez une pomme sans l’avoir d’abord lavée. Répondez au téléphone même si l’afficheur indique « inconnu ». Attendez seulement vingt-sept minutes après avoir mangé avant d’aller nager. Allez-vous coucher sans vous brossez les dents.

En prenant des risques, vous découvrez que vous allez parfois réussir et parfois échouer, et que l’échec et la réussite ont la même importance.

 

La troisième option!

Premier ou dernier jour, on s’en fou! Essayez cette troisième option : choisir de vivre chaque jour comme si c’était le 912e ou le 12 925e.

L’important, c’est d’apprécier et de goûter chaque journée, et cela s’accomplit simplement en vivant le moment présent. Ne regardez pas derrière vous, et ne perdez pas votre temps à vous soucier de l’avenir. Restez dans le présent.

 

 

Source :

Sérieusement… je plaisante! Ellen Degeneres

Photo personnelle prise durant le 12 925e jour de ma vie.

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s