Continuez à avancer!

De tous les facteurs qui mènent au bonheur et au succès _ l’origine sociale, l’intelligence, la personnalité, le caractère, le physique, la chance, etc. _ le plus important au fil du temps est souvent la persévérance. Tomber dix fois, se relever dix fois.

Si vous continuez à avancer, vous n’atteindrez peut-être pas votre but, mais, si vous abandonnez, vous ne l’atteindrez jamais.

Les gens persévérants inspirent le respect. La détermination a quelque chose de magique qui attire les autres et suscite le soutien.

Et vous n’avez aucun moyen de savoir quand vous récolterez les fruits de votre travail. Les exemples de succès survenus « du jour au lendemain », mais qui sont en réalité le résultat de plusieurs années d’effort, souvent jalonnées d’échecs, ne manquent pas. Ainsi, Abraham Lincoln est probablement l’un des meilleurs exemples de persévérance que l’on puisse trouver. Né dans la pauvreté, Lincoln a dû supporter la défaite toute sa vie.

Il a perdu huit fois les élections, a fait deux faillites d’affaires et a souffert d’une dépression nerveuse.

Il aurait pu abandonner plusieurs fois, il aurait pu se trouver suffisamment de raisons pour justifier un abandon ou maudire le sort ou Dieu, mais il ne l’a pas fait. Et parce qu’il n’a jamais abandonné, il est devenu l’un des plus grands présidents des États-Unis.

 

COMMENT?

  1. Assurez-vous que vos objectifs sont dignes de votre persévérance. On peut s’acheminer avec détermination vers une faute. Ne « continuez pas à avancer » sur une voie stérile. Songez aux dommages collatéraux : n’êtes-vous pas en train de remporter des batailles, mais de perdre la « guerre » de la santé, du bien-être, de l’intégrité et du bien des autres?
  2. Apprenez à connaître le sentiment de persévérance tenace. Il peut être féroce, fort, borné, inflexible, clair, inspiré, désarmé, en mission, résolu, focalisé, engagé _ ou tout cela à la fois. Souvenez-vous d’une occasion où vous l’avez éprouvé et identifiez-le dans votre corps. Rappelez-le chaque fois que vous avez besoin de puiser dans vos ressources intérieures pour continuer à avancer.
  3. Osez le pas suivant. En escalade par exemple, les débutants gardent souvent un pied bas, montent l’autre au niveau du genou, sur des appuis stables, et s’accrochent solidement avec leurs mains. Mais, faute de trouver de nouvelles prises, ils se sentent coincés. Alors qu’il suffirait de se dresser sur le pied le plus haut _ d’oser le pas suivant _ pour que des prises et des appuis plus élevés leur soient accessibles.
  4. Soyez certains que vos efforts seront payants. Vous connaissez peut-être cette histoire : une bande de grenouilles tombent dans une baratte pleine de crème. Elles n’arrivent pas à remonter les parois et meurent les unes après les autres. Mais l’une d’elles refuse de se décourager et continue à nager. Finalement, ses mouvements transforment la crème en beurre _ et elle bondit saine et sauve, hors du récipient.

 

Continuez à baratter!

 

Source:

Le pouvoir des petits rien, Rick Hanson

Envie de t'exprimer?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s