1% seulement

 

Habitude _ manière usuelle d'agir, de se comporter (d'une personne).

 

 

L’histoire de la British cycling

Le sort de British Cycling a changé 1 jour en 2003.

L’organisation, qui était l’organe directeur du cyclisme professionnel en Grande-Bretagne, avait récemment embauché Dave Brailsford comme nouveau directeur de la performance. À l’époque, les cyclistes professionnels en Grande-Bretagne avaient enduré près de cent ans de médiocrité. Depuis 1908, les coureurs britanniques n’avaient remporté qu’une seule médaille d’or aux Jeux Olympiques, et ils ne s’étaient pas distingués dans la plus grande course cycliste, le Tour de France. En 110 ans, aucun cycliste britannique n’avait jamais remporté l’épreuve.

En fait, les performances des pilotes britanniques avaient été si décevantes que l’un des plus grands fabricants de vélos en Europe avait refusé de vendre des vélos à l’équipe car ils craignaient que cela nuise aux ventes si d’autres professionnels voyaient les Britanniques utiliser leur équipement.

Brailsford avait été embauché pour mettre British Cycling sur une nouvelle trajectoire. Ce qui le distinguait des entraîneurs précédents, c’était son engagement sans faille dans une stratégie qu’il appelait «l’agrégation des gains marginaux», la philosophie qui consiste en la recherche d’une petite marge d’amélioration dans tout ce que l’on entreprend. Brailsford a déclaré: « Tout le principe est venu de l’idée que si vous décomposez tout ce à quoi vous pourriez penser qui sert à faire du vélo, puis que vous l’améliorez de 1%, vous obtiendrez une augmentation significative lorsque vous les assemblerez tous ».

Brailsford et ses entraîneurs ont commencé par faire de petits ajustements :

  • Réviser le design des selles de vélo pour les rendre plus confortables
  • Frotter de l’alcool sur les pneus pour une meilleure adhérence
  • Demander aux coureurs de porter des sur-shorts chauffants électriquement pour maintenir une température musculaire idéale pendant la conduite
  • Utiliser des capteurs de biofeedback pour surveiller la réaction de chaque athlète à un entraînement particulier

Mais ils ne se sont pas arrêtés là. Brailsford et son équipe ont continué à trouver des améliorations de 1% dans des domaines négligés et inattendus :

  • Ils ont testé différents types de gels de massage pour voir lequel conduisait à la récupération musculaire la plus rapide.
  • Ils ont embauché un chirurgien pour enseigner à chaque coureur, la meilleure façon de se laver les mains afin de réduire les risques d’attraper un rhume.
  • Ils ont déterminé le type d’oreiller et de matelas qui a permis à chacun de mieux dormir la nuit.
  • Ils ont même peint l’intérieur du camion de l’équipe en blanc, ce qui les a aidés à repérer de petits morceaux de poussière qui passeraient normalement inaperçus mais pourraient dégrader les performances des vélos finement réglés.

Au fur et à mesure de l’accumulation de ces améliorations et de centaines d’autres petites optimisations, les résultats sont arrivés plus rapidement que quiconque aurait pu l’imaginer.

 

Résultats:

  • À peine cinq ans après l’arrivée de Brailsford, l’équipe britannique de cyclisme a dominé les épreuves de cyclisme sur route et sur piste aux Jeux olympiques de 2008 à Pékin, où elle a remporté un incroyable 60% des médailles d’or disponibles.
  • Quatre ans plus tard, lorsque les Jeux Olympiques sont arrivés à Londres, les Britanniques ont relevé la barre en établissant neuf records olympiques et sept records du monde.
  • Cette même année, Bradley Wiggins est devenu le premier cycliste britannique à remporter le Tour de France.
  • L’année suivante, son coéquipier Chris Froome a remporté la course, et il continuera à gagner à nouveau en 2015, 2016 et 2017, donnant à l’équipe britannique cinq victoires au Tour de France en six ans.

Au cours de la période de dix ans allant de 2007 à 2017, les cyclistes britanniques ont remporté 178 championnats du monde et 66 médailles d’or olympiques ou paralympiques et remporté 5 victoires au Tour de France dans ce qui est largement considéré comme la course la plus réussie de l’histoire du cyclisme.

Pourquoi de petites améliorations s’accumulent-elles en des résultats aussi remarquables et comment pouvez-vous reproduire cette approche dans votre propre vie?

 

Si vous pouvez obtenir 1% de mieux chaque jour pendant 1 an…

Il est si facile de surestimer l’importance d’un moment déterminant et de sous-estimer la valeur d’apporter des petites améliorations au quotidien. Trop souvent, nous nous convainquons qu’un succès massif nécessite une action massive. Qu’il s’agisse de perdre du poids, de créer une entreprise, d’écrire un livre, de remporter un championnat ou d’atteindre tout autre objectif, nous nous mettons la pression pour apporter une amélioration bouleversante dont tout le monde parlera.

Le cumul de gains marginaux, let’s do it !

Comment 1% peut faire une telle différence… imaginez que vous preniez l’avion de Los Angeles à New York, si le pilote règle un cap d’à peine 3,5 degrés plus au Sud, vous atterrissez à Washington au lieu de New York. Un changement aussi minime et à peine perceptible au décollage, le nez de l’avion ne bouge que de quelques mètres, mais à l’échelle du territoire des Etats-Unis, vous vous retrouvez à des centaines de kilomètres du lieu d’atterrissage initialement prévu.

De même, un léger changement dans vos habitudes quotidienne peut avoir un fort impact sur votre vie. Faire un choix qui soit meilleur de 1% ou pire de 1% semble insignifiant sur le moment, mais au fil des moments qui composent une vie, ces choix détermine la différence entre qui vous êtes et qui vous pourriez être.

Vous obtenez ce que vous répétez au quotidien. L’état de votre compte en banque, de votre niveau de bien-être, de vos relations sont un impact tardif de ce que vous répétez jour après jour.

Par contre, si vous souhaitez programmer ce que vous voulez vivre dans votre vie, il vous suffit de suivre la courbe des petites améliorations ou régressions qu’auront générer votre quotidien d’ici dix ou vingt ans.

Méthode en 3 points

1- AJOUTER une habitude à votre journée:

  • Boire 1L d’eau au réveil le matin (le gain : un corps hydraté = un corps en santé qui peut éliminer plus facilement ce qui ne lui est pas utile, une peau lumineuse, une clarté d’esprit… je continue ?)
  • Faire 15 pompes avant de se coucher le soir (pourquoi ? euh… pourquoi pas !)
  • Un soin tout doux pour votre corps (le gain : s’offrir un moment, une minute ou deux pour se connecter à votre corps si incroyable qui vous a suivi toute la journée sans demander la moindre attention de votre part, sérieux, c’est trop demandé ?)

2- MODIFIER une habitude :

  • Changer votre papier parchemin/aluminium/film plastique par une solution permanente (le gain ?! pour la planète, check ! et votre porte-monnaie, double check !!)
  • {Message personnel _ Mathilde, va te démaquiller avant d’aller te coucher !}
  • Consommer plus de légumes crus que cuits pour bénéficier des nutriments (recettes, vidéos, cours en ligne, formation… j’ai tout ce qu’il vous faut, enfin, j’ai Noémie quoi ! https://rembobine.ca/)

3. RETIRER une habitude :

  • Comme, un sucre en moins dans votre café le matin…
  • Ronger ses ongles
  • Regarder son téléphone avant de se coucher

Ne pensez plus à ce que vous avez fait ou non hier, décidez de faire un choix aujourd’hui, décidez de poser une action alignée avec ce que vous souhaitez atteindre :

  • Un objectif financier : refuser une visite chez Starbucks, 1 dépense en moins
  • Un objectif santé : ne reprenez pas un biscuit, 1 dose de calorie en moins
  • Un objectif forme : 10 pompes en plus ou 10 abdos à chaque fois que vous allez dans la salle-de-bain…

Enfin, un dernier exemple du pouvoir du 1. Retenez cet exemple : à 211 degrés l’eau est chaude, à 212 degrés l’eau boue. Une eau qui boue génère de la vapeur, et peut alors mettre un train en mouvement. Imaginez, juste 1 degré…

Sources:

James Clear, Un rien peut tout changer !

Le pouvoir du 1, Charlotte Barkowski

L’histoire de l’eau, Stéphanie Bernier

La tasse était cassée…

« Aller mieux ne devrait pas correspondre à un état d’esprit positif constant où la tristesse et la colère n’ont pas leur place. Ces émotions font partie de la vie et sont des messages importants que nous devons écouter. De cette quête sans repères internes ni externes résulte une grande confusion, une stagnation. La personne déjà épuisée qui tente de trouver seule des solutions en vient à se sentir parfaitement impuissante. En découle une baisse de l’estime de soi et une perte d’espoir. »

Méditer sans complexe, Dr Sophie Maffolini

J’ai eu la chance de rencontrer Sophie Maffolini, l’auteure de ces mots. Lors de cette fameuse Retraite Rembobine de décembre 2019, parmi les quelques livres déposés là, à notre disposition, celui-ci m’a attiré et je ne l’ai plus lâché!

C’est ce qui m’est arrivé. C’est simple aujourd’hui, c’est limpide et facile à expliquer. Des stratégies pour avancer contre vents et marées, j’en connais plein ! Quelques exemples ?

Lire la suite de « La tasse était cassée… »

À force de me planter, je vais finir par devenir une jolie fleur…

Je suis en compost. J’aime bien cette image. Du compost renaît une terre enrichie qui permet une plus belle récolte encore.

12.12.19 // Trouve l’EXTRA-ordinaire.

  Lire la suite de « À force de me planter, je vais finir par devenir une jolie fleur… »

Rembobine

C’est une belle phase que je vis aujourd’hui. Je suis en compost. J’aime bien cette image. Du compost renaît une terre enrichie qui permet une plus belle récolte encore.

J’écris aujourd’hui sans connaître la fin de l’histoire. Alors vous parler depuis le fond de mon lit, c’est oser prendre la parole quand ça va mal, c’est me permettre d’avancer, un pas à la fois. J’ai des choses à apprendre, comprendre, transcender ; et plus encore, j’apprends à accepter le chaos, ne pas essayer de le contrôler à tout prix et être à l’écoute.

Je n’ai pas écrit depuis juin dernier, sans trop de raison, l’envie n’y était plus… C’était déjà là, je le sais aujourd’hui. Ce printemps a été plein de défis, l’été fut sans repos et l’automne m’a vue sombrer. Il en est ainsi de certaines années.

Un énième changement au travail, un nouvel espoir de maternité qui échoue. C’était l’été.

Et je me suis effondrée. Burn-out. Dépression. Psy. Anti-dépresseur. Assurance. Paperasse. Larmes. Fatigue. Déni. Acceptation. C’est mon automne.

Lire la suite de « Rembobine »

Vous êtes libre si…

61046977_2085573934874722_8284177403501084672_n

1) Vous ne souhaitez pas changer de place avec qui que ce soit.

 

2) Vous surmontez les échecs sans vous arrêter ni regarder en arrière.

 

3) Vous acceptez et appréciez les éloges, mais ne les prenez jamais à ♥.

 

4) Vous ne faites pas d’excès de table et n’êtes pas porté à suivre de régimes.

 

5) Vous affrontez et faites ce qui est vrai pour vous, sans craindre les conséquences.

 

6) Vous n’attendez rien de personne.

 

7) Vous ne pensez plus à l’argent que vous avez, ou n’avez pas.

 

8) Vous ne laissez pas les contrariétés du moment vous troubler dans le moment présent.

 

9) Les vieux ressentiments ne vous intéressent pas.

 

10) Vous passez plus de temps seul et appréciez votre solitude.

 

 

 

Source:

Les clés pour lâcher-prise, de Guy Finley