Vous êtes libre si…

61046977_2085573934874722_8284177403501084672_n

1) Vous ne souhaitez pas changer de place avec qui que ce soit.

 

2) Vous surmontez les échecs sans vous arrêter ni regarder en arrière.

 

3) Vous acceptez et appréciez les éloges, mais ne les prenez jamais à ♥.

 

4) Vous ne faites pas d’excès de table et n’êtes pas porté à suivre de régimes.

 

5) Vous affrontez et faites ce qui est vrai pour vous, sans craindre les conséquences.

 

6) Vous n’attendez rien de personne.

 

7) Vous ne pensez plus à l’argent que vous avez, ou n’avez pas.

 

8) Vous ne laissez pas les contrariétés du moment vous troubler dans le moment présent.

 

9) Les vieux ressentiments ne vous intéressent pas.

 

10) Vous passez plus de temps seul et appréciez votre solitude.

 

 

 

Source:

Les clés pour lâcher-prise, de Guy Finley

Le SI qui nous pourrit la vie!

 

Le déclic c’est ce fameux « si » qui annonce les « si je ne suis pas trop fatiguée » ou « si je peux rentrer plus tôt ce soir » ou « si j’arrive à décaler ce rendez-vous… » etc. Un truc tout bête que ce « si ». Juste deux petites lettres, une jolie petite note de gamme, alors pourquoi s’en méfier?

Lire la suite de « Le SI qui nous pourrit la vie! »

LÂCHEEEEEEEEZ-PRISE

Pour commencer ce énième article sur ce sujet si populaire, j’ai décidé de débuter par tout ce sur quoi nous de devons pas lâcher-prise (ça fera changement, comme on dit icitte) :

  • Sur un mur d’escalade,
  • Lorsque l’on tient la main d’un enfant pour traverser la rue,
  • Rester fidèle à ses valeurs dans une situation délicate,
  • Maintenir son attention sur sa respiration lorsqu’on médite

Lire la suite de « LÂCHEEEEEEEEZ-PRISE »

J’ai adoré le 12 925ième!

Certains croient que pour trouver le bonheur, il faut vivre chaque jour comme si c’était le dernier parce que de cette façon on en apprécie chaque instant. D’autres croient qu’on doit vivre chaque jour comme si c’était le premier parce qu’ainsi chaque journée peut représenter un nouveau départ.

Contradictoires? Oui un peu. Disons qu’il y en a pour tous les goûts.

Lire la suite de « J’ai adoré le 12 925ième! »

Et puis un jour, on s’en fout!

Une belle analogie pour illustrer la différence entre le contrôle et le lâcher-prise : deux personnes sautent à l’eau, aucune ne sait nager. La première panique, se débat et tente de rester la tête hors de l’eau. Elle dépense une somme énorme d’énergie pour survivre. La deuxième reste calme et confiante, respire tranquillement, gonfle ses poumons et découvre que son corps peut très bien flotter sur le dos. Deux corps humains deux états d’esprit, deux résultats totalement différents.

Nous avons le choix, mais nous n’avons pas le contrôle. Nous pouvons choisir ce que nous préférons, mais il est nécessaire de s’abandonner à ce qui se produira ou non, de quelle manière et quand cela se produira. L’abandon est la clé.

Les animaux sont très sensibles aux choses qui se passent réellement. Leur système de stress est activé lorsque c’est nécessaire et redevient inactif ensuite. Ainsi, pas d’anxiété inutile!

À l’inverse, lorsque l’on dispose du langage, on est à même d’imaginer quelque chose dans le futur de façon aussi saisissante que si c’était en train de se passer et on peut ressasser à l’envie des événements du passé. Le problème est que, pour notre bon vieux système émotionnel, tout est sur le même plan, en train d’arriver. Et c’est ainsi qu’il y répond.

 

Alors, pour avoir l’esprit tranquille, il n’y a qu’un choix à faire: celui de lâcher. Et puis un jour, on s’en fout et ça fait du bien!

 

quote