La routine n’est pas un gros mot

 

Les habitudes sont des mécanismes très puissants. Elles suivent un schéma bien précis qu’il est possible de modifier mais pas de supprimer…

Les habitudes suivent un processus neurologique bien défini

Le cerveau est constitué comme un oignon dont les couches extérieures correspondent aux dernières acquisitions. Les scientifiques ont réussi à décrypter l’activité cérébrale lorsqu’un individu se retrouve dans une situation familière. En début d’expérience, l’activité cérébrale et amnésique est très élevée, mais diminue au fil des répétitions. Le cerveau se met en veille car les actions répétitives sont converties en automatisme : c’est ce que l’on appelle le chunking. Et, pour se mettre en veille au bon moment, le cerveau suit un schéma précis, celui de la boucle de l’habitude : signal → routine → récompense.

Lire la suite de « La routine n’est pas un gros mot »

Les 3 petits cochons

Saviez-vous que ce conte en apparence « pour enfant » recèle bien plus qu’une simple histoire de maison et de grand méchant loup ?! En y regardant de plus près, on y trouve deux leçons de vie bien plus salées qu’il n’y parait.

D’abord, ce conte parle de comment assister à deux fiascos affligeants contre une réussite exemplaire! Les trois visant pourtant le même objectif : construire sa maison.

Ensuite, comment reconstituer les ingrédients de la réussite d’une construction solide. Parce que construire sa maison est un acte fort. Symboliquement, la maison représente son intérieur, son être profond, c’est-à-dire soi-même. Et comme beaucoup d’entre nous, les petits cochons recherchent de la protection et de la sécurité.

Toutes les clefs données sur le « comment » on arrive à rendre suffisamment solide sa construction personnelle face aux vents contraires de la vie sont toujours les bienvenues…

Lire la suite de « Les 3 petits cochons »

Où est passé mon week-end?

 

Pour la plupart des employés d’aujourd’hui, la semaine de travail n’a ni débuts ni fin clairement définie. L’ère du numérique imaginée par la science-fiction nous a rattrapé, malgré l’absence de robots majordomes et de la semaine de travail de trois jours, prédite par l’économiste John Maynard Keynes en 1928. Travailler plus que nous le faisions il y a dix ans est devenu la norme pour la plupart des employés, et c’est tout juste si les machines conçues pour libérer notre temps nous en font gagner.

Et le week-end est devenu une extension de la semaine de travail, ce qui signifie, par définition, qu’il n’y a plus rien… d’un week-end.

 

Lire la suite de « Où est passé mon week-end? »

La beauté de l’ennui

Chaque mois a son humeur, ses émotions, une combinaison de souvenirs, de moments et de nostalgie. On le sait, on le sent, même si on n’y a jamais pensé réellement. Août, c’est le mois où nous n’avons rien d’autre à faire qu’exister, version été …

 

Se laisser glisser. N’avoir rien d’autre à faire, rien qu’à attendre que la chaleur nous absorbe tout entier. Se rendre jusqu’à la fontaine d’eau remplie de glaçons et y presser un citron. Voir comment le jus crée un nuage au milieu de l’eau, comme un brouillard qui se dissout… Et déjà, la première gorgée a un goût de clarté! Une métaphore? Peut-être, mais il fait trop chaud pour y penser.

Lire la suite de « La beauté de l’ennui »

Le Petit Prince

La lecture du Petit Prince de Saint-Exupéry offre de nombreuses métaphores à ceux qui aiment lire entres les lignes… Deux d’entre elles ont particulièrement retenue mon attention. Morceaux choisis…

Lire la suite de « Le Petit Prince »