Et puis un jour, on s’en fout!

Une belle analogie pour illustrer la différence entre le contrôle et le lâcher-prise : deux personnes sautent à l’eau, aucune ne sait nager. La première panique, se débat et tente de rester la tête hors de l’eau. Elle dépense une somme énorme d’énergie pour survivre. La deuxième reste calme et confiante, respire tranquillement, gonfle ses poumons et découvre que son corps peut très bien flotter sur le dos. Deux corps humains deux états d’esprit, deux résultats totalement différents.

Nous avons le choix, mais nous n’avons pas le contrôle. Nous pouvons choisir ce que nous préférons, mais il est nécessaire de s’abandonner à ce qui se produira ou non, de quelle manière et quand cela se produira. L’abandon est la clé.

Les animaux sont très sensibles aux choses qui se passent réellement. Leur système de stress est activé lorsque c’est nécessaire et redevient inactif ensuite. Ainsi, pas d’anxiété inutile!

À l’inverse, lorsque l’on dispose du langage, on est à même d’imaginer quelque chose dans le futur de façon aussi saisissante que si c’était en train de se passer et on peut ressasser à l’envie des événements du passé. Le problème est que, pour notre bon vieux système émotionnel, tout est sur le même plan, en train d’arriver. Et c’est ainsi qu’il y répond.

 

Alors, pour avoir l’esprit tranquille, il n’y a qu’un choix à faire: celui de lâcher. Et puis un jour, on s’en fout et ça fait du bien!

 

quote

 

 

Qu’est-ce qui vous empêche?

Le roi d’un pays lointain reçut, un jour, deux jeunes faucons en offrande qu’il remit sans tarder au fauconnier afin qu’il les dresse.
Quelques mois plus tard, le roi demanda au maître fauconnier des nouvelles concernant le dressage des deux précieux oiseaux.
Celui-ci l’informa qu’un des deux faucons répondait parfaitement au dressage, mais que l’autre n’avait pas bougé de la branche où il l’avait posé le premier jour.

Lire la suite de « Qu’est-ce qui vous empêche? »

Vivre dans la jungle ou la survoler?

Il y a ce que l’on croit, ce que l’on perçoit, ce que l’on pense; et il y a ce qui est, la réalité, neutre et vierge de toute interprétation. Pour comprendre la différence entre ces deux univers distincts, imaginez la différence qui existe entre vivre dans la jungle et la survoler en avion.

Lire la suite de « Vivre dans la jungle ou la survoler? »

On a droit qu’à une erreur dans la vie

La vie est semée d’embûches?

Tant mieux!

Même si nous tombons parfois de haut, nos échecs nous apportent beaucoup, alors, pourquoi ne pas s’arrêter et analyser nos revers?

 

Enfant, nos deux genoux écorchés, étaient souvent décorés de sparadrap. Nous tombions tout le temps en jouant dehors ou en courant sur le chemin de l’école. Trébucher faisait autant partie de nos vies que les feuilles qui tombent en automne. Ce n’est que plus tard que notre tendance aux faux pas est devenue gênante.

Lire la suite de « On a droit qu’à une erreur dans la vie »

Qu’est-ce que vous avez choisi de regretter plus tard?

Il y a deux sortes de regrets :

  • Les regrets à courts termes, pour les actions que vous avez prises. Par exemple vous avez parlé trop vite et vous n’auriez pas dû dire ce que vous avez dit.
  • Les regrets à longs termes pour les actions que vous n’avez pas prises, pour les opportunités que vous avez manquées, par exemple ne pas avoir accepté l’opportunité de carrière qui vous a été proposé.

Lire la suite de « Qu’est-ce que vous avez choisi de regretter plus tard? »