Créer le meilleur de soi // rencontre

Manon Lavoie est la fondatrice de M comme Muses, coach certifiée en créativité et en psychologie positive. Ex-conseillère en communications dans de grandes entreprises, elle a réinventé sa vie pour la rendre plus belle, plus riche et plus significative.

Lire la suite de « Créer le meilleur de soi // rencontre »

Thé à l’Ouest

Il y a une chose que j’aime par-dessus tout, c’est la magie de la sérendipité! (quoi, vous ne savez pas de quoi je parle?! Faites un détour par cet article, et venez nous retrouver ensuite). C’est ce qu’il s’est passé avec cette découverte enchantée, la boutique Thé à l’Ouest…

Lire la suite de « Thé à l’Ouest »

Laquelle de ces petites filles étiez-vous?

C’est parti d’une vidéo sur Facebook qui m’a fait rire. On y voit trois petites filles qui dansent, chacune dans un style très personnel. Celle qui déclenche un fou rire est celle du milieu qui semble danser comme si rien d’autre n’existait, dans une totale démesure ; la terre pourrait bien s’arrêter de tourner, elle n’aurait rien à regretter.

Au premier commentaire de mon amie Karine, tellement convaincue de s’être reconnue en elle, j’ai eu l’envie d’envoyer cette vidéo à toutes mes amies avec cette simple question:

Laquelle de ces petites filles étais-tu?

Lire la suite de « Laquelle de ces petites filles étiez-vous? »

Les anges voyagent toujours incognito

La librairie parisienne Shakespeare and Company est magnifique. Petite et étroite, pleine d’escaliers qui grincent et de recoins où aimaient lire et écrire des auteurs tels qu’Allen Ginsberg ou Anaïs Nin. Aujourd’hui encore, il s’agit d’un lieu de ralliment pour les écrivains voyageurs, qui travaillent dans les boutique en journée et dorment entre les rayons la nuit. Les propriétaires les surnomment les tumbleweeds, comme ces boules d’herbes sèches poussée par le vent, dans le désert. La devise de la librairie? On la trouve au-dessus de la porte : « Be not inhospitable to strangers, lest they be angels in disguise » (ne soyons pas inhospitaliers envers les étrangers, de peur que ce soient des anges déguisés).

portrait paris4

Lire la suite de « Les anges voyagent toujours incognito »

Au café Reine Garçon

… y’a un bordel sans nom! Un bric-à-brac d’objets du passé, d’antiquités et de poupées. Une grande télé sur pied, des cadres totalement perchés : E.T et Spielberg, Jésus et Elvis se côtoient sur le mur. Une chaise de 1900, une seconde en similicuir, une autre d’hier, définitivement rien d’aujourd’hui! Ah si, le wifi!

Lire la suite de « Au café Reine Garçon »