DEMAIN, le film

Quand le hasard fait bien les choses, j’aime alors penser, qu’en fait, il n’y a pas de hasard. Du récit de mes petites « éco-améliorations » au quotidien dans l’article Gwyneth Pas’trop paru mardi dernier, à la semaine « sur le respect de l’environnement » organisée au travail cette même semaine _ ne restait plus qu’à aller voir le film Demain de Mélanie Laurent et Cyril Dion pour terminer cette jolie semaine thématique et forte de sens. C’est chose faite!

Laissez-moi vous parler de ce film tourné en 4 mois dans 10 pays, laissez-moi vous dire que les chiffres qui font peur sont dits d’entrée mais pas martelés (enfin un film qui ne joue pas que sur la culpabilité), que les méchants sont montrés du doigts mais pas harcelés (l’équipe de Mélanie et Cyril mettent leur énergie sur l’action plutôt que la réaction), que la catastrophe est mentionnée mais pas laissée sans solution 9et il y en a… plein!). Et cela explique pourquoi après 23 semaines d’exploitation, le film a dépassé 1 million de spectateurs: parce qu’il fait du bien. Parce qu’on en a besoin.

Lire la suite de « DEMAIN, le film »

L’envie pour GPS

1er août 2015

 

Donovan est le parfait compagnon de route. Confortable, douillet, protecteur et libre; sans attache _ il nous conduit partout où l’envie est notre meilleur GPS.

Arrêté face à la mer, les plus beaux points de vue sont à notre portée, le temps d’une pause et pourquoi pas d’une sieste, vue sur mer.

Gaspésie 012

Étendu sur le lit, les stores en persienne, le soleil traverse l’habitacle de ses rayons, à peine filtrés par nos fenêtres.

Les touristes passent, les voitures ralentissent, les regards s’attardent sur le Van_ et le sourire sur le visage des gens qui s’imaginent à notre place…

Et si nous avions trouvé le bonheur… NOTRE version du bonheur. Une échappée sur les routes, équipé de notre essentiel, rassemblé sur 4 roues. Était-ce si simple que ça?! Facile à dire maintenant que nous l’avons trouvé! Encore faut-il savoir le reconnaitre lorsqu’il se présente, le bonheur.

Au loin, depuis la fenêtre, le dos d’une baleine fait surface.

Derrière moi, les monts verts et boisés du Parc du Forillon où nous avons vu un ours noir hier.

Et l’horizon, sous la brume qui s’élève de la mer pour rejoindre le ciel bleu.

Entre terre et mer, nous habitons à la meilleure adresse aujourd’hui.

Gaspésie 405

 

Et à la radio, les meilleurs tubes de U2…Happy life.

 

Et au milieu coule une rivière

30 juillet 2015

 

Les premières lueurs se glissent dans le Van. Deux ou trois faisceaux de feu qui m’attirent et me donnent envie de me lever, de ne pas sombrer à nouveau dans un sommeil profond. Chaque matin, le bonheur de se glisser en dehors de notre tanière, de grelotter dans la fraicheur matinale que seuls les lève-tôts connaissent.

Ce matin, c’est le bruit du ruisseau qui coule au pied du Mont Chic Choc qui m’a réveillé.

Gaspésie 259Le café chauffe dans ma petite cafetière en alu sur le petit réchaud, je patiente, les pieds dans l’eau glacé sur les galets plats et lisses, et le soleil qui surpasse le Mont, minute après minute _ et vient me réchauffer.

Un décor tout droit sorti du film Et au milieu coule une rivière. Et si Brad Pitt apparaissait pour une partie de pêche à la mouche…

 

5 jours que le présent décide de nous, de nos journées, de nos envies. Se coucher dans la pénombre après une soirée passée auprès du feu; se lever dans un tout autre endroit que la lumière du jour nous dévoile au petit matin: «tien, y’avait un panneau « Attention aux ours » ici?!».

Et finalement reprendre la route, la 132 qui longe la côte et les falaises abruptes.