Mon mantra & moi

 

La vie serait facile si on arrivait à appliquer les petits mantras qui nous trottent dans la tête. D’après le proverbe tibétain, si le problème a une solution, rien ne sert de s’inquiéter. Mais s’il n’en a pas, alors s’inquiéter ne change rien. À dire, à lire, à méditer… c’est simplissime et vrai.

 

Face à ma montagne…

Pourtant, face au petit souci ou à la grosse cata, on ne se souvient plus de ce bon sens-là et on s’inquiète, et le problème persiste. À croire même qu’il grossit, à moins que ce ne soit nous qui rapetissons devant la montagne que l’on érige. Si répéter à tue-tête nos petites phrases de sagesse ne suffit pas toujours, on continue, car on est persuadé qu’il en restera toujours quelque chose, à un moment donné, un jour, peut-être, in fine. Comme ces exercices que l’équilibriste répète à l’infini jusqu’à ce que le corps les exécute sans faute et sans même y penser. Le mystère de la mémoire du corps… les ressources insoupçonnées de notre mental et les petites phrases qui nous reviennent à l’esprit à l’improviste.

montagne1

Lire la suite de « Mon mantra & moi »

Comme un fil à la patte…

Lorsqu’un dompteur dompte un éléphanteau, il lui accroche une corde à la patte rattaché à un piquet dans le sol. Plus ou moins long, ce fil délimite sa zone de jeu. Durant les premiers jours, l’éléphanteau essaiera de se dégager de ce fil encombrant jusqu’à finalement s’épuiser et accepter ce lien.

L’éléphanteau vient de comprendre que s’échapper est impossible. Le dompteur retirera le fil et l’éléphant devenu adulte, fort de ses 5 tonnes ne cherchera jamais à s’enfuir…pensant avoir encore un fil à la patte.

Il en est ainsi nos croyances, le fil à notre patte.

Les croyances agissent comme des balises, comme des points de repères qui donnent du sens à ce que nous voyons, entendons et ressentons. Et nous les validons inconsciemment à travers notre discours et nos attitudes. Nous évaluons les expériences de la vie d’après nos croyances: une personne aura un bon ou un mauvais comportement, une choses sera bonne ou mauvaise. Celles-ci nous permettent d’attribuer une « vérité » à ce que nous vivons. Sans croyance, nous serions perdus et désorientés. Elles nous permettent de répondre à nos incertitudes qu’elles soient quotidiennes ou existentielles.

Lire la suite de « Comme un fil à la patte… »

L’avis des autres, en as-tu vraiment besoin?!

Dans la vie, les vraies décisions demandent de l’audace. Si vous voulez vivre de façon sincère, vous devez être prêt à prendre des risques au moment clé de l’existence. Ce qui s’accompagne toujours d’un sentiment de crainte, une sorte de peur existentielle puisque vous pénétrez dans un territoire inconnu, sans connaitre à l’avance les conséquences de vos choix. Mais vous avez conscience qu’il y en aura puisque si vous choisissez une autre direction, vous deviendrez alors quelqu’un d’autre.

Les autres, ceux qui encouragent nos actions, les critiquent, les jugent. Nous sommes tous l’autre de quelqu’un. Le plus difficile demeure de le comprendre, cet « autre ». Quelle est sa motivation derrière son commentaire, son aide ou ses conseils? Il veut parfois notre bien, mais il cherche souvent à se conforter dans ses choix, dans ses possibilités et dans sa façon de voir le monde.

Lire la suite de « L’avis des autres, en as-tu vraiment besoin?! »

7 questions avant le week-end

 1. OBSERVER

Quelles surprises agréables ai-je eu cette semaine?

2. RÉFLÉCHIR

Quelles leçons ai-je appris au travail que je pourrais mettre à profit dès la semaine prochaine?

3. SE CONCENTRER

Est-ce que mes efforts à court termes sont toujours alignés sur mes objectifs ?

4. ÊTRE PRODUCTIF

Sur quelle tâche aurais-je pu passer plus /moins de temps?

5. AVOIR DU COURAGE

Comment ma peur et mon incertitude ont affecté ce que j’ai réalisé (ou repoussé) cette semaine?

6. FAIRE LE VIDE…

Quelles pensées, scénarios, moments de ma semaine dois-je arrêter de ressasser encore et encore?

7. RECOMMENCER

Quelle sera ma première action pour bien commencer la prochaine semaine?