Je-me-fous-la-paix

 

« Quelle conne je suis, quelle conne je suis ! ».

C’était hier, dans le métro. Une femme qui, plongée dans ses pensées, venait de manquer sa station, s’est exclamée à haute voix ce que nous  nous murmurons à longueur de journée, à la manière d’un mantra _ avec des variantes : « Ce n’est pas fait pour moi » ; « Je ne suis pas à la hauteur » ; « Je ne suis nul(le) » ; Je ne suis pas fichu(e) de… » et  j’en passe.

 

MON JUGE INTÉRIEUR

Nous sommes notre pire juge. Une petite voix insidieuse en nous, dont nous ne nous rendons même plus compte, commente en permanence chacune de nos actions, chacune des nos pensées, avec une sévérité dont nous serions incapables envers n’importe quelle autre personne. Avec un acharnement qui ne tient plus de la critique, mais du harcèlement. La force de l’habitude aidant, nous ne prêtons plus attention cette voix, mais elle est là, bien présente, en train de nous taper sur les doigts, de nous martyriser, de nous mimer.

Des recherches ont établi que l’individu moyen, se parle environ cinquante mille fois par jour. Ce dialogue interne nous concerne presque toujours, et selon les chercheurs en psychologie, il est négatif quatre-vingt pour cent du temps.

Ces études nous révèlent que ces pensées ont une très grande influence sur notre vie. Elles affectent notre attitude, altèrent notre santé et influencent notre désir d’agir. Nos pensées négatives ont un effet déterminant sur notre comportement. Elles provoquent le bégaiement, nous font renverser des objets, oublier nos répliques, transpirer abondamment ou respirer avec difficulté. Elles nous inspirent aussi la peur et, dans des cas extrêmes, elles peuvent causer la paralysie.

Lire la suite de « Je-me-fous-la-paix »

La règle de 5

    « Si vous vous rendez tous les jours auprès d’un très grand arbre et que vous lui donniez cinq coups de hache bien affûtée, tôt ou tard, peu importe la taille de l’arbre, vous finirez par l’abattre »,

Ron Scolastico

 

Cette citation a inspiré la règle de « cinq » _ autrement dit, pour atteindre votre objectif, posez tous les jours,  cinq gestes concrets qui vous rapprochent de votre résultat.

L’auteur Jack Canfield raconte comment il a suivi ce principe deux ans avec son partenaire  pour amener sa série de livres Bouillon de poulet pour l’âme au sommet de la liste des succès du New York Times. La règle des cinq signifiait pour eux, selon les jours, d’accorder cinq entrevues à la radio, ou de faire parvenir cinq exemplaires à autant d’éditeurs ou d’entrer en contact avec cinq entreprises de marketing de réseau pour leur proposer le livre comme outils de motivation, ou de vendre le livre à au moins cinq participants à la fin de chacun des séminaires.

Lire la suite de « La règle de 5 »

Be YOU! Soyez VOUS

Ce n’est pas toujours confortable, au début, mais c’est toujours gagnant à la fin.

Marilyn Monroe disait:

« L’imperfection est beauté, la folie est génie et il vaut mieux être totalement ridicule que totalement ennuyeux. »

 

Appréciez vos tics, et vos habitudes, et vos passions, ainsi que vos peurs et vos folies. Votre relation avec vous-même est la plus importante des relations de votre vie.

Installez-vous dans votre réalité, votre bizarrerie, votre authenticité n’est pas chose facile, mais c’est la façon la plus satisfaisante d’être totalement heureux.

Le sens de votre moi profond qui s.est formé au cours des longues journées d’été de votre enfance, des conversations autour du feu au camping, lors de vos premiers jobs… pourraient ne plus jamais exister si vous les ignorez. Vous risquez d’oublier qui vous êtes vraiment, au plus profond de vous-même.

Comme le dit Gandhi, « Le bonheur c’est lorsque ce que vous pensez, ce que vous dites et ce vous faites sont en harmonie. » Lorsque tout est aligné.

Mais comment retrouver votre moi perdu ?

Lire la suite de « Be YOU! Soyez VOUS »

L’équation qui tue!

Quand les gens parlent de leur salaire, ils énoncent ce qu’il gagne sur une année. Ce qui sert alors d’élément de comparaison. Neil Pasricha nous propose une nouvelle lecture de ces chiffres, véritable curseur social.

D’abord il prend l’exemple de quelqu’un tout droit sorti de la prestigieuse université Harvard. Soit :

 

Équation

 

Mais une erreur s’est glissée dans cette équation. Personne ne travaille toutes les heures comprises dans une année. Pour être tout à fait juste, il convient de soustraire les vacances, week-end, nuits…

Pour évaluer votre salaire, il faut le ramener au taux horaire _ c’est bien ainsi que notre paye nous est distribué à la fin du mois. Tous les jobs paient à l’heure. Que vous travaillez 40h/semaine, 80h/semaine ou plus de 100h par semaine. Peu importe ce que vous gagnerez à la fin, le numérateur est votre salaire, et le dénominateur le temps que vous travaillez.

Lire la suite de « L’équation qui tue! »

L’équation du bonheur

 

Six mots peuvent changer votre regard sur le bonheur… où plutôt, l’ordre de ces six mots peuvent avoir une influence énorme sur la qualité de votre vie!

 

Le modèle du bonheur que nous apprenons enfant, est aujourd’hui obsolète. Nous pensons que travailler fort, pour atteindre le succès nous permettra de faire de nous un homme heureux, épanouie et accompli.

Le scénario se résume donc ainsi :

 

equation1

Lire la suite de « L’équation du bonheur »